T’as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul !

4757056_6_3e66_bain-de-foule-pour-francois-hollande_0c5aaabe7670f81cec016919057caf07.jpg

En mars, quelques semaines avant les élections cantonales, le Premier Ministre s’était adressé aux zones rurales ! Il avait lancé un « je vous ai compris »… puis rien ne s’était passé !

En septembre, quelques semaines avant les élections Régionales, c’est le Président qui s’y colle, depuis Vesoul ! Des promesses, des aides, … des beaux discours !

Et pendant ce temps : on baisse les dotations aux collectivités locales, on continue la fermeture des services publics sans proposer de solutions de remplacement, …

Ce qui s’est dit à Vesoul est exactement le contraire de ce que nous vivons au quotidien ! Bref, on se moque du monde !

Dans un vibrant plaidoyer, le Président appelle à la solidarité des territoires pour rembourser la dette de l’Etat ! Certes ! Mais c’est le même François Hollande qui, alors candidat , niait la crise en France et promettait « de ne pas privé les collectivités locales de leurs dotations » !

Le Président de la République appelle les collectivités à « faire des économies » ! Mais il ne propose aucune simplification nous permettant d’en faire : normes, moyens de paiement, …

Le Président appelle à faire des économies, mais lorsqu’il fusionne les Régions il conserve le même nombre d’élus : 183 élus pour la nouvelle Région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin ! 30 millions d’€uros de dépenses en plus pour la Nation ! Son 1er soutien en Aquitaine, Alain Rousset, explique à qui veut bien l’entendre que les grandes Régions -pour la création des quelles il a voté en tant que Député- ne permettront pas de faire des économies… Franchement, mieux vaut qu’il laisse la place à Virginie Calmels !

Le Président annonce 2 milliards d’€uros d’aide à l’investissement, mais dans le même temps il prive les collectivités de leur épargne et de leur capacité d’investissement (-11 milliards d’€uros entre 2015 et 2017) ! Apporter une aide financière à l’investissement à des collectivités qui n’ont plus de moyen d’investir, voilà bien une promesse facile à tenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.