« Terre de Vins », le magazine

Hier soir avait lieu à Bordeaux le lancement de la nouvelle formule du magazine « Terre de Vins ». Bravo à toutes celles et tous ceux qui ont, pas à pas, élaboré ce nouveau magazine qui sera, pour nous, viticulteurs, une vitrine pour nos produits, une galerie pour nos oeuvres d’arts, en France, et à travers le monde, et pour le monde du vin une « référence culturelle » ! En s’attachant quelques grands nom de professionnels (Bettane et Desseauve) et d’amateurs (Pierre Arditi, Bernard Pivot, PIEM), Terre de Vins devraient permettre de construire des ponts, entre les artistes, les artisans, les paysans, les collectionneurs, les buveurs et les consommateurs de vin… là où, trop souvent, on élève des murs.

Un magazine culturel, dédié au vin, c’est exactement, aujourd’hui ce dont nous avions besoin…

Il est coutume de dire qu’une culture existe lorsqu’un groupe d’hommes et de femmes partagent une même perception, de modéles de société, des rôles de chacun, de la valeur des choses, d’un espace temps, d’une carte géographique, … et que tous peuvent communiquer grâce à un langage commun…

Et bien la culture du vin comprend toutes ces composentes. En effet, dans le monde entier, à travers le monde, ce sont des millions de personnes qui partagent cette notion d’espace (les lieux de production, les terroirs, la carte des vignobles, les lieux de consommation, les marchés, les lieux de bonification, les caves), de temps (le temps qu’il fait, le temps de la fleur, le temps des vendanges, le temps des primeurs). Le monde du vin ce sont aussi des modèles de production, de consommation, entre l’art et l’objet, de l’artisan à l’industriel… L’echelle des valeurs dans le monde du vin va de 1 à 1000, et dans le groupe des « initiés » à la culture du vin, personne ne conteste cette échelle des valeurs qui s’appuie sur des données pourtant subjectives…Mais l’objectivité des initiés, ne devient-elle pas objective pour les observateurs et les non-initiés? Dans ce monde les rôles de chacun sont bien identifiés. Prenons le simple exemple de Bordeaux : producteurs, courtiers, négociants, agents, dégustateurs, … Appellations régionales, communales, classement, cru, bourgeois, artisans… Très opaque pour les gens de l’extérieur…Une référence pour les initiés !

Des rôles, des modèles, une même notion de l’espace et du temps, une même échelle de la valeur des choses, un langage propre… Le vin est vraiment une culture à part entière. Terre et Vins a pour vocation de devenir le magazine support de cette culture conviviale, à partager, et qui a besoin aujourd’hui, plus qu’hier, d’intégrer de nouveaux amateurs, de nouveaux initiés, de nouveaux artistes, de nouveaux artisans, de nouveaux paysans…

En savoir plus sur le site Internet www.TerredeVins.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.