Verbatim : la vérité sur les débats qui ont eu lieu au Conseil Général de la Gironde sur le découpage cantonal.

P_Madrelle_et_M_Le_Prefet.jpgLe 4 octobre dernier a eu lieu au Conseil Général de la Gironde, le débat à propos de la nouvelle carte cantonale de la Gironde. De très nombreux articles de presse ont été écrit sur cette séance. La lecture de ce compte-rendu reçu il y a quelques jours permettra à ceux qui n’étaient pas présent ce jour-là, de se faire une idée exacte de la teneur des débats.

Où Mathieu Rouveyre, Conseiller Général de Bordeaux, sous-entend qu’il a participé au découpage des cantons « dans le bureau du Préfet ».

Où Philippe Madrelle en grand contorsionniste explique que ce découpage sauvegarde le monde rural, invente la notion de « canton mixte » et laisse comprendre en utilisant le « on » ou le « nous » que c’est lui qui tenait les ciseaux.

Où Jean-Marie Darmian m’attaque sur les origines de ma famille je cite « Franchement, Yves d’Amécourt, votre réflexe ne m’étonne pas. Je pensais que vous seriez hostile à une création de la Révolution Française car cela rappelerait peut-être de mauvais souvenirs en ce qui vous concerne« . Délit de patronyme? xénophobie ? Ce n’est pas la 1ère fois. Le préfet ne dit rien, l’hémicylce applaudi (à moitié), l’autre moitié compatit (regards désabusés). Je lui ai répondu « ta gueule » ! Il poursuit : « Ici ce ne sont pas des hobereaux, des comtes, des vicomtes, des seigneurs qui se partagent des territoires »… Je ne suis rien de tout cela et quand bien-même ! Ne suis-je pas un élu du peuple comme lui ? C’est la politique des étiquettes, des a priori, des idées préconçues : le populisme dans toute sa grandeur !

Où Monsieur le Préfet affirme qu’il m’a reçu depuis la mi-avril date de la circulaire de Manuel Valls sur le découpage des cantons… puis se dédit pour admettre qu’il m’avait reçu avant. Où Monsieur le Préfet affirme que le rôle des « chefs lieu de cantons » se résume à la collecte des résultats des élections…

Il est à noter que contrairement aux usages, et aux préconisations de Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet est resté à la séance d’un bout à l’autre, alors que dans la plupart des département de France, Monsieur le Préfet est venu présenter la carte des cantons et qu’ensuite il a quitté la séance pour permettre aux élus de débattre hors la présence de l’Etat.

Ce point particulier fera partie de notre recours auprès du Conseil d’Etat dès la publication de la carte… Dont on dit qu’elle serait publiée pour tous les départements à la fin du mois de février 2014, soit quelques jours seulement avant la date limite du 1er mars.

A lire aussi, à ce sujet sur ce blog :

2 commentaires sur “Verbatim : la vérité sur les débats qui ont eu lieu au Conseil Général de la Gironde sur le découpage cantonal.”

  1. mais pourquoi diable le futur canton de l’entre-deux-mers Est sera-t-il basé à Pineuilh ?!?, totalement excentré et même pas la plus importante commune du territoire ainsi créé ?!? Les communes du Sauternais avec celles de la Leyre ? Montagne et Lussac avec les presque charentais ? Coups de ciseaux bizarres….

  2. La Gironde a reçu un prix spécial « Ciseaux d’Or » pour la création du canton de Pineuilh : 90 communes (1 commune sur 6 en Gironde), 87 kms du nord au sud, 1h30 de route (mapy) !

    <a href= »http://tests.yves-damecourt.com/blog/index.php?post/2013/12/03/Crmonie-des-ciseaux-d-or–la-Gironde-reoit-une-mention-spciale-du-jury- » title= »http://tests.yves-damecourt.com/blog/index.php?post/2013/12/03/Crmonie-des-ciseaux-d-or–la-Gironde-reoit-une-mention-spciale-du-jury-« >http://tests.yves-damecourt.com/blog/inde…</a>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.