70 ème anniversaire de l’appel du 18 juin. Commémorations à Sauveterre de Guyenne.

18_juin.JPGCe soir à Saint Romain de Vignague, avait lieu la cérémonie de commémorative du 70ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 en présence de Monsieur Gérard César, Sénateur, Maire de Rauzan.
« Puisque tout recommence toujours, ce que j’ai fait sera tôt ou tard une source d’ardeurs nouvelles après que j’aurai disparu. » Charles de Gaulle

18_juin_bis.JPG

18_juin_ter.JPG

18_juin_quatro.JPG

18_juin_12.JPG

Merci pour votre présence ici ce soir,
Merci à Gérard César, pour sa fidélité et sa présence,
Merci à Philippe Dubourg, notre voisin et ami, ancien député de cette circonscription,
Merci à mes collègues élus du canton, Maires, Conseillers Communautaires, Conseillers Municipaux,
Merci aux Présidents et Présidentes d’association,
Merci aux représentants des pompiers, de la gendarmerie, des écoles, et du collège,

Permettez moi d’excuser un certain nombre de personnalités qui n’ont pas pu ce joindre à nous ce soir, et qui s’en sont excusées,
Alain Juppé, le Maire de Bordeaux, ancien premier Ministre, Michèle Cazanove, notre Sous Préfète, qui était annoncée mais qui est clouée au lit, pour raison de santé, Philippe Madrelle, Sénateur, Président du Conseil Général, Alain Rousset, le Président de la Région Aquitaine, Martine Faure, notre députée, Chantal Bourragué, députée, et Xavier Pintat, sénateur, Bernard Dussaut, Vice Président du Conseil Général, Jean-Pierre Baillé, José Bluteau, Jean Darremont et Michel Hilaire, Pierre Augey, Conseillers Généraux, Volny Favory et Francis Naboulet, Conseillers Généraux honoraires, Michel Martin, ancien Maire de Sauveterre,

Merci à la fanfare de Cadillac-Béguey de nous accompagner,
Merci aux portes drapeaux qui ont accompagné cette cérémonie,
Merci au personnel municipal qui a préparé cette soirée et en premier chef à Pierre Tomada, adjoint aux travaux et à Louis Larmandieu, responsable des services techniques,

appel_du_18_juin_40.jpgMesdames, Messieurs, chers amis,
Merci à toutes et à tous, d’être ici ce soir,… pour honorer la mémoire d’un homme, et plus encore, la mémoire des hommes qui à coté de lui, puis avec lui, ont dit « non », le 18 juin 1940, et après.

Le Général de Gaulle, les résistants de la première heure, et ceux qui de plus en plus nombreux, au fil des annonces de « radio Londres » se sont engagés dans les résistances, dans la résistance… Les 80 qui ont dit « non » le 10 juillet 1940, les 1038 « compagnons de la libération », les milliers de français qui ont bravé l’interdit et mener des actions petites ou grandes, qui ont aboutit, in fine à détrôner le monstre qui occupait autant notre pays, que les esprits…

A la date du 16 mai 1940, dans ses « mémoires de guerre » Charles de Gaulle écrit : « Alors au spectacle de ce peuple éperdu et de cette déroute militaire, au récit de cette insolence méprisante de l’adversaire, je me sens soulevé d’une fureur sans borne… La guerre commence infiniment mal. Il faut donc qu’elle continue. Il y a pour cela de l’espace dans le monde. Si je vis je me battrai où il faudra, tant qu’il faudra, jusqu’à ce que l’ennemi soit défait et lavée la tache nationale. Ce que j’ai pu faire par la suite, c’est ce jour là que je l’ai résolu. »

Merci à toutes et à tous pour votre présence, spécialement à ceux qui ont connu cette période.

La période où Sauveterre était sur la ligne de démarcation et où les actions de résistance et de solidarité se multipliaient alentour, à Blasimon, à Mauriac, à Saint Martin du Puy, à Saint Léger de Vignague… Autant de lieu où chaque année, avec l’ANACR, nous commémorons les faits de résistance et où nous rendons honneur aux combattants des FFI morts pour la France.

Nous étions ici, à Saint Romain, en zone libre. La bastide était en zone occupée. La ligne de démarcation passait sur le chemin de ronde, devant les portes Saint Romain et Saint Léger.
En dévoilant cette plaque « Charles de Gaulle – Appel du 18 juin » ce sont les martyrs de la résistance et de la déportation que nous honorons, les victimes civiles et militaires, les héros de guerre et leur famille, toutes celles et tous ceux qui ici, et ailleurs, ont contribuer à la victoire sur la barbarie, tout ceux qui ont permis que cette victoire de se fasse pas au détriment de la nation française, tout ceux qui ont permis, avec le Général de Gaulle que la France à la fin des combats, soit assise à la table des négociations, qu’elle reste une et indivisible, et que la France pourtant partagée, taraudée, divisée, la France « libre » et la France « occupée », se relèvent, une et indivisible…

La nation faisant sienne cette citation du Général : « Le destin d’une nation se gagne chaque jour contre les causes internes et externes de destruction ».

Pour rendre honneur au Général de Gaulle et à l’appel du 18 juin, nous avons choisi Saint Romain.

Parce que la place de Saint Romain ne portait pas de nom. Parce que la commune de Saint Romain de Vignague, comme je l’ai dit, était coupée par la ligne de démarcation et parce qu’à Saint Romain, depuis quelques mois, on s’active pour restaurer l’église.

Sous le mandat de Pierre Teulet la toiture de l’église Saint Romain avait été entièrement refaite, tout comme les toitures des églises de Puch et de St Léger.

Cet hiver, pendant plusieurs mois, les employés municipaux, sous la responsabilité de Louis Larmandieu, munis de grandes échelles, d’échafaudages et d’outillages, ont refait intégralement l’électricité et l’éclairage de l’église St Romain. Le tableau électrique est désormais aux normes, et l’intérieur de l’église ainsi éclairé est mis en valeur.

Un enduit à la chaux a été appliqué sur les murs, à l’ancienne. De nouveaux supports en robinier, pour les statues ont été posés, et le carrelage a été restauré comme à l’origine. Quelques peintures ont été refaites. Le bénitier a été posé sur un socle en pierre qui remplace une buse en béton.

Au printemps, les menuiseries ont été reprise avec l’aide d’un nouvel employé de notre commune, Valentin Girouard, menuisier, et avec l’achat d’un combiné.

A ces travaux, c’est ajouté la restauration du confessionnal par Monsieur Bouhourg, rue des Trois Bourdons. Nous le remercions vivement.

Les anciennes chaises de l’église de Gornac qui avaient été changées après sa restauration ont été mises à disposition par la paroisse. Merci à Gornac !

L’association des 4 clochers présidée par Yves Lumeau a mis la main à l’ouvrage pour les opérations de nettoyage et de mise en valeur.

Un roulement sera établi afin que l’église puisse être ouverte chaque jour pour ceux qui le souhaitent.

Située au milieu du cimetière de Saint-Romain-de-Vignague, l’église Saint Romain est un lieu de recueillement pour les familles des défunts qu’elles soient croyantes ou non.

Monsieur le Curé, que je remercie pour son aide dans cette restauration, va réintroduire Saint Romain dans le roulement des Eglises qui reçoivent sa visite et celle des paroissiens pour la messe du samedi soir.

Le week-end prochain, l’église de Saint-Romain, comme celle de Puch, de Saint Léger, de Sauveterre et de Saint Hilaire du bois, recevra le festival de musique Bordeaux Entre Deux Mers, dont le thème est cette année « les frémissements du baroque en Europe ».

L’hiver 2011, les services municipaux prendront en charge la restauration, dans le même esprit, de l’Eglise Saint Christophe de Puch. En 2012, ce sera le tour de l’Eglise Saint-Léger, à Saint Léger de Vignague.

A Saint Romain de Vignague, en plus de la restauration de l’église, des plantations ont été réalisées par l’ESAT de Puch, et, autour du Lavoir par les services municipaux.

Le lavoir a été lui aussi aménagé afin que les promeneurs puissent s’y reposé. Le bassin a été curé. La source a été captée dans un réservoir en pierre dont nous disposions qui se déverse comme une fontaine dans un dispositif en tuiles, jusqu’au bassin… Monsieur Fourcaud est même allé à la pêche aux poissons rouges hier soir, pour que ce bassin soit habité aujourd’hui!

Le conseil général a accepté de donner à la commune le délaissé de voirie de l’ancienne route départementale. Dès que cela sera fait, l’ensemble, avec le pont sur la Vignague, sera aménagé au fil du temps, par les services municipaux pour faire de ce lieu un lieu de promenade ouvert au public au bord de la Vignague entre les deux bourgs de Sauveterre et de Saint Romain.

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont œuvré par leur travaux, par leur aide, par leurs conseils, pour que cet fin d’après midi soit réussie.

Cette un après midi, en mémoire du passé, et comme l’aurait dit le Général de Gaulle en mémoire de l’avenir ! Le Général ne disait-il pas : « Puisque tout recommence toujours, ce que j’ai fait sera tôt ou tard une source d’ardeurs nouvelles après que j’aurai disparu. »

Merci à toutes et à tous !
Vive Sauveterre !
Vive la France !

En savoir plus

2 commentaires sur “70 ème anniversaire de l’appel du 18 juin. Commémorations à Sauveterre de Guyenne.”

  1. Le Piéton Sauveterrois

    Ce soir, en gardant un oeil et une oreille attentifs sur « Libres Français de Londres » après « L’Appel du 18 Juin » ( FR 3 ), le Piéton est pensif et bien « dubitatif » devant ces magnifiques témoignages de ( alors jeunes ) VOLONTAIRES .
    Question : Alors que, lentement mais sûrement, tout nous écarte de notre IMAGE NATIONALE ( Europe, Hymne National sifflé, langue galvaudée etc, etc, ), serions- nous CAPABLES de lever une pareille armée de VOLONTAIRES et plus exactement existe – t’il un CHEF à l’ image du Général De Gaulle apte à réaliser cet exploit ?
    Les paris sont ouverts !

  2. MERCI DE FAIRE VIVRE CE MOMENT TRES IMPORTANT ET AUJOURD’HUI ,GARDER CERTAINES VALEURS ME PARAIT TRES VALORISANT
    UN MILITANT DE TOUJOURS
    BIEN AMICALEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.