Apprentissage : le triple discours d’Alain Rousset (Député, Président et Candidat) !

apprentissage.jpg

L-apprentissage-ne-fait-toujours-pas-ecole-en-France_article_popin.jpg
Dessin paru dans le journal LA CROIX.

L’été dernier, le gouvernement a pris une décision inique qui a été ensuite validée par le parlement lors du vote du budget : la suppression de l’ICF (indemnité compensatrice forfaitaire) versée aux entreprises de plus de 10 salariés qui embauchent des apprentis.

Alain Rousset, Député, a voté ce désengagement de l’Etat !

Michel Diefenbacher, Président du groupe UMP/NC à la Région, avait proposé à Alain Rousset que la Région compense ce « manque à gagner ». Financièrement, c’était parfaitement supportable. Alain Rousset « Président de la Région » a refusé, estimant que la région n’a pas vocation à pallier les carences ou les renoncements de l’Etat, votés par le « Député » Alain Rousset…

Résultat : ce sont les entreprises qui en sont pour leurs frais.

Mais ça n’empêche pas Alain Rousset le « Candidat » de vanter les mérites de l’apprentissage et de faire l’apologie de l’entreprise !

A l’évidence, la promotion de l’apprentissage sera un axe majeur des prochaines élections Régionales de 2015 et des élections Présidentielles de 2017. François Fillon propose d’affecter les sommes consacrées aux « Contrat d’Avenir » à la relance de l’apprentissage en France.

L’apprentissage a de l’avenir parce que nos jeunes sont notre avenir !

Apprentissage_en_Aquitaine.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.