Assemblée Générale de l’ADAR Monségur-Pellegrue-Sauveterre-La Réole ce matin, à Soussac.

Assemblee_generale_de_l__ADAR_2012.jpg

Après le rapport d’activité de l’ADAR (Association pour le Développement. Agricole et Rural) et le rapport financier, après un tour d’horizon des différentes filières (filière ‘Lait’ par Marie-Henriette Gillet, filière ‘Vin’ par Patrick Vasseur, …), Patrick Vasseur, Président de la FDSEA 33, viticulteur à Morizès, est revenu sur le rôle de la chambre d’agriculture ey l’action de la FDSEA.

Assemblee_generale_de_l__ADAR_2012_02.jpg

Puis a suivi un exposé très intéressant sur l’intérêt du compostage en agriculture et en viticulture.

Assemblee_generale_de_l__ADAR_2012_01.jpg

Pour ma part, je crois beaucoup au compostage, comme méthode de « circuit court » pour utiliser, sur une exploitation, les engrais qu’elle produit. La méthode a plusieurs mérites : elle permet de faire des économies d’intrants tout en diminuant les pollutions externes. En viticulture, le compostage des sarments, permet aussi d’utiliser et de recycler les effluents de chai.

5 commentaires sur “Assemblée Générale de l’ADAR Monségur-Pellegrue-Sauveterre-La Réole ce matin, à Soussac.”

  1. j aimerai avoir un avis sur les propos de la FDSEA ecrivant:  » que notre probléme en agriculture est que le smic des personnes non qualifiées est trop élevé »
    Savez vous que le servage n’existe plus?
    j ‘aurais aimer lire: qu’il faudrait une meilleure rémunération de nos productions pour pouvoir mieux payer les salariés agricoles et leur offrir des grilles de salaires rééllements différenciées entre les niveaux d’échelons!!!!!
    mais ce n’est pas ce qu’ont ecrit MM Vasseur et Lurton!!!

  2. Le Piéton Sauveterrois

    Bonjour
    Descendez de votre nuage, le rêve est terminé, Monsieur Renaud !
    L’AGRICULTEUR ( dans sa totalité ) EST ( et restera toujours ! ) LE SERF DU MOYEN AGE !
    Pour écourter sa démonstration, Le Piéton vous demande de taper dans la case Recherche de la page d’accueil de ce blog « le vin premier poste excédentaire » et, à l’inverse des Farges, Lurton, Vasseur et autres comédiens aux poches vides à remplir de subventions et à la recherche de places politiques, de BIEN ASSIMILE celle d’un mordu d’Economie Réelle ( et non la Virtuelle qui mène à la gabgie ! ).
    Au détour de ces quelques lignes, Le Piéton vous invite à ( re ) découvrir la vraie logique de l’agriculture.
    Ensuite, feuilletez la lettre de NS: dans les trente et une pages, vous ne trouverez qu’UNE SEULE FOIS le mot AGRICULTURE même si l’auteur  » la veut puissante ….pour entretenir les paysages !  » ! ! !
    Enfin, demandez à une grande famille agricole de Grézillac comment on devient serf … du Crédit Agricole !
    Alors, vous comprendrez que ces tristes individus ne peuvent que souhaiter le même avenir à ceux qui les adorent !
    Cordialement.

  3. Ne nous opposons pas!!!
    je partage votre point de vue et essaie juste de garder intacte ma capacité d’indigation même si je ne crois pas être des plus candides…… le double discours du Sir qui heberge notre echange m’atriste bien plus qu’il ne me surprend ou fatigue!
    Etes vous sùr de vouloir ouvrir une breche sur la banque agricole? il y a tellement à dire ! trop d’éclaboussures locales pour s’en ouvrir ici sans gants!
    cordialement à vous Monsieur le pieton

  4. le Piéton Sauveterrois

    Rebonjour, Monsieur Renaud
    Comme le beau temps que le ciel nous propose, retrouvons notre optimisme: Le Piéton ne souhaite qu’un débat serein qui, même loin du temple des décisions, peut faire émerger une idée « moins saugrenue qu’il n’y paraît ».
    Vous parlez de serf ? Il vous répond asservissement !
    Vous évoquez le double discours de notre collègue ( professionnel ! ), Il vous répond que, par expérience ( l’âge ! ), on ne peut que déplorer le fait que, chez les politiques comme ailleurs ( justice, commerce,etc … au fait, la politique est bien un commerce: je te donne du rêve, tu me donnes ta voix, j’émarge dans tes impôts en oubliant mes promesses ! ! ! ! ) , le langage doit s’adapter à l’oreille de celui qui l’écoute afin que le but soit atteint.
    Malheusement, cette remarque s’applique à tous les beaux parleurs diversement colorés. Aussi, par lassitude, elle entraîne l’isolement et l’oubli de l’électeur dès que l’urne est remise au placard !
    La banque verte : quelle merveilleuse création mutualiste….à ses débuts ! Car comme ses soeurs Mutuelles Agricoles, MSA, et Coopératives, elles ont depuis longtemps échappé au sacro-saint bénévolat de base pour des cerveaux plus cultivés … en économie personnelle !
    Si vous êtes un assidu des AG du Crédit Agricole … Mutuel ( durant ma jeunesse ! ), n’hésitez pas à compter le nombre de mutuel ou mutualiste prononcés durant ces grandes messes : Un Vrai Désastre qui explique mieux la disparition de ces mots des courriers, affiches et autres gris-gris ainsi que de la mentalité … devenue commerciale !
    Aussi, la brêche que vous évoquez ne peut espérer être qu’une minuscule lézarde que l’enduit de la bétise rapidement appliqué aura tôt fait de colmater.
    Et croyez le Piéton: ils ne prendront pas de gants ! ! !
    Cordialement

  5. Bonjour Renaud,

    Mon avis est que le SMIC est trop faible pour les gens qui le reçoivent, et trop coûteux pour ceux qui le versent.

    Notre projet est d ‘augmenter le salaire net, versé au salarié, tout en en baissant le coût pour l’employeur, par la baisse des charges.

    Cela est possible par la mise en place de la TVA Sociale. En faisant basculer une partie des charges sociales, du salaire, vers la TVA.

    Cela permettra du même coup, de rétablir une concurrence équitable, sur le sol de France, entre les produits d’importation et les produits récoltés et manufacturés en France.

    A l’export, les produits Français seront commercialisés en suspension de TVA, il en sera de même.

    Bien à toi.

    Yves d’Amécourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.