Au second tour je m’abstiendrai de voter !

Merci à toutes à tous pour votre soutien.

Merci à tous ceux qui se sont déplacés pour voter le 11 juin. Merci aux habitants de Sauveterre-de-Guyenne qui m’ont placé largement en tête du scrutin dans notre ville avec 41,11% .

Merci aux habitants du Sauveterrois qui m’ont placé largement en tête avec 30% des voix, c’est une reconnaissance du travail accompli ici sur le territoire avec mes collègues Maires.

Merci aux habitants de la nouvelle communauté des communes rurales de l’Entre-Deux-Mers qui me placent en seconde position avec 27% des voix, très proche de la République en marche.

Mon combat était le leur. Mais, malheureusement pour nous, notre circonscription est grande et diverse. Elle s’étend des portes de Bordeaux aux frontières du Lot-et-Garonne. Le vote n’a pas été le même partout. Notre combat pour le monde rural s’arrête là.

Christelle DUBOS (La République en marche !) une inconnue est arrivée en tête avec 37,44% des voix devant Christophe MIQUEU (La France insoumise). Ces 2 candidats sont donc qualifiés pour le second tour des élections législatives, le 18 juin 2017. Je leur adresse mes félicitations.

Le second tour déterminera qui deviendra député et qui siégera à l’Assemblée Nationale pendant le quinquennat d’Emmanuel Macron.

Les électeurs ont voté pour une « marque » plus que pour des candidats.

Le taux d’abstention dans la 12ème circonscription de la Gironde a été de 46,10% (il était de 37,5% en 2012). C’est désolant, mais, une fois encore, nombre de nos soutiens ne sont pas venus voter. D’autres, ont été trompés par la présence au gouvernement des 3 Ministres issus de nos rangs qui dévoileront bientôt leurs vrais visages.

Je souhaite pour ma part que l’abstention augmente au second tour. Je ne choisirai pas entre ces deux gauches. Pour la 1ère fois depuis l’âge de mes 18 ans, je m’abstiendrai.

  • Voter « La République En Marche » serait donner un peu plus de voix à cette Assemblée monochrome aux effectifs pléthoriques et aux ordres du Président de la République. « Le jour où nous penserons tous la même chose, c’est que nous ne penserons plus rien » disait François Bayrou refusant de rejoindre l’UMP à Toulouse, le jour de sa création. Et bien aujourd’hui, je lui renvoie sa citation.
  • Voter « La France Insoumise » serait en parfaite contradiction avec les valeurs que je porte et que je défends depuis toujours. Mon vote ne se portera jamais vers les extrêmes. JAMAIS !

J’aurais pu voter « blanc » mais le vote blanc n’est pas reconnu. Seule l’abstention fait l’objet d’une observation attentive des médias. C’est un tort mais c’est ainsi. Elu député, j’avais inscris dans mon projet le dépôt d’une proposition de loi pour la reconnaissance du vote blanc comme « suffrage exprimé » et la présence de « bulletins blancs » sur les tables des bureaux de vote.

Il me reste donc l’abstention. En tant que Maire, je mesure la gravité de l’instant.

Je serai présent dans le bureau de vote. Mais le Dimanche 18 juin, je ne voterai pas.

Voir les résultats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.