Aujourd’hui, table ronde sur les infrastructures ferroviaires avec Virginie Calmels

sans-titre__27_.png

Le moins que l’on puisse dire c’est que la Région Aquitaine Présidée par Alain Rousset ne brille pas par l’excellence sur le sujet des Train Express Régionaux (TER). A force de retards, d’annulations, … chaque jour, des usagers des TER sont pris en otages…

Bien souvent , les habitant de Bergerac, Sainte-Foy, La Réole, Castillon … confrontés à la piètre qualité de service des Trains Régionaux renoncent à l’usage des transports en communs pour utiliser leurs véhicules personnels , participant ainsi à la thrombose quotidienne sur les routes départementales.

La Région Aquitaine est la seule Région de France où la décentralisation des Trains Express Régionaux ne s’est pas accompagné d’une amélioration du service aux usagers.

Le Président de la Région, Alain Rousset, laisse exploser le budget de fonctionnement du Conseil Régional, et par voie de conséquence prive le budget d’investissement des fonds nécessaires à l’entretien des voies ferrées (entre autres).

Mieux encore Alain Rousset se retourne vers les communes et les communautés de communes pour leur demander des subventions pour l’aider à assumer ses compétences : réunion il y a quelques mois avec les CDC traversées par la ligne Bordeaux-Bergerac pour leur demander de participer à la restauration des voies, demande de financement à la ville de Langon pour mettre aux normes la gare ! La Région Aquitaine, c’est le monde à l’envers !

Ironie du sort, c’est au moment où Alain Rousset, Président PS de la Région Aquitaine, se tourne vers les territoires pour faire l’aumône, qu’Alain Rousset, député PS, vote la baisse des dotations aux mêmes territoires !

Décidément le rail n’est pas son fort!

Il y a quelques mois, Alain Rousset affichait à l’aide d’un grand calicot sur la façade de l’Hôtel de Région, à grand renfort de conférences de presse : l’Aquitaine investit dans des nouveaux trains… jusqu’à ce que l’on apprenne que les dits trains étaient trop larges pour rentrer dans les gares… Dès ce moment, la Région expliquait qu’elle n’était pour rien dans ce défaut de conception imputable à d’autres… Quelle est donc cette Région qui achète des trains sans veiller à ce que leur conception soit conforme au besoin ?

Il y a quelque jours, alors que les travaux de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux arrivent à leur terme, on apprend que les dessertes de Libourne et de Bordeaux ne seront pas celles escomptées … Mais enfin, comment peut-on s’engager financièrement dans un tel projet s’en avoir contractualisé sur le résultat attendu !?!

Sans doute est-ce là la marque de fabrique des élus qui se prétendent responsables de leurs réussites, mais non coupables de leurs échecs ?

Virginie Calmels n’est pas de ceux-là et c’est pour cette raison que je soutiens sa candidature!

Aujourd’hui, mardi 6 octobre,

  • de 14h45 à 15h30 table ronde sur les infrastructures ferroviaires avec Virginie Calmels et visite sur le site de la gare de Libourne.
  • à 15h30 Point Presse à la brasserie l’Orient, 6 Esplanade François Mitterand, à Libourne. Une communication spéciale sur le GPSO et l’organisation des transports de la grande région sera faite à cette occasion.
  • de 17h15 à 18h30 : Table ronde sur le Patrimoine et le Tourisme à Saint-Emilion.
  • 19h : Rencontre militante à la salle des fêtes de Galgon.

Lire le communiqué de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.