« Bâtir notre avenir sur un socle démocratique solide » (Le Figaro)

Tribune publiée dans le Figaro du 5 décembre par Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno le Maire : « Nous appelons à redéfinir dans les trois mois les conditions d’organisation et de contrôle d’une nouvelle élection interne de notre parti, entraînant simultanément la reconstitution de l’unité du groupe. »

Nous, députés UMP, entendons défendre l’unité de notre groupe et notre famille politique. Nous voulons exercer pleinement le mandat qui nous a été confié par des millions de citoyens français : nous opposer de manière constructive au gouvernement socialiste en place et proposer un autre avenir à la France.

Certains d’entre nous ont voté Jean-François Copé aux élections internes à notre parti ; d’autres ont voté François Fillon. Mais tous, nous nous sommes engagés dans ce processus électoral avec la volonté de donner un élan à nos valeurs et à nos idées.

Comme les militants, nous vivons douloureusement la situation actuelle et la création d’un second groupe à l’Assemblée nationale. Nous continuerons donc à nous rassembler chaque semaine pour porter un message d’unité et de rassemblement de notre groupe et de notre mouvement, dont la diversité fait la force. Nous voulons également tirer des leçons de ce scrutin manqué.

Nous voulons bâtir notre avenir sur un socle démocratique solide. Nous refusons le statu quo et espérons que les discussions entre Jean-François Copé et François Fillon pourront aboutir rapidement.

Nous appelons donc à redéfinir dans les trois mois les conditions d’organisation et de contrôle d’une nouvelle élection interne de notre parti, entraînant simultanément la reconstitution de l’unité du groupe.

Avec la campagne qui vient de se dérouler, nous avons fait naître un espoir parmi nos militants, nos sympathisants, et plus largement tous ceux qui veulent construire une alternative à la politique socialiste. Aujourd’hui la déception est immense. Pour que cette déception ne se transforme pas en colère, retrouvons la dignité. Définissons ensemble un processus démocratique transparent, neuf, qui donne à notre président, à ses équipes, et par conséquent à toute l’UMP, une légitimité incontestable. A ce prix, nous retrouverons la confiance des Français.

Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno le Maire.

Les députés cosignataires :
Bernard Accoyer, David Douillet, Pierre-Morel-à-l’Huissier, Eric Woerth, Benoist Apparu, Edouard Philippe, Daniel Fasquelle, Martial Saddier, Damien Abad, Philippe Armand Martin, Patrick Balkany, Xavier Breton, Olivier Carré, Philippe Cochet, François Cornut-Gentille, Jean-Louis Christ, Bernard Debré, Claude de Ganay, Laure de la Raudière, Sophie Dion, Virginie Duby-Muller, Alain Gest, Franck Gilard, Arlette Grosskost, Antoine Herth, Patrick Hetzel, Philippe Le Ray, Céleste Lett, Lionnel Luca, Damien Meslot, Jean-Luc Moudenc, Jacques Myard, Dominique Nachury, Yves Nicolin, Jacques Pélissard, Jean-Luc Reitzer, Sophie Rohfritsch, François Scellier, Claudine Schmid, Thierry Solère, Alain Suguenot.

Signez vous aussi l’appel de NKM
jeveuxrevoterfr.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.