Capturer le méthane de l’atmosphère ?

On parle beaucoup de la « capture du CO2 », on parle peu de la capture du méthane. Pourtant, 1 litre de méthane, présent dans l’atmosphère participe à l’effet de serre, 21 fois plus, que le même litre de CO2. Toutefois, sa durée de vie est de 10 ans, quand celle du CO2 est de 100 ans.

La capture du méthane à la source serait très intéressante. Même si on n’est pas près de voir une bouteille de stockage de gaz sur le dos de chaque ruminant ! Tout comme la collecte de ce gaz (CH4) lors de la méthanisation des déchets organiques. Eviter les « fuites » de méthane dans les gisements de pétrole, dans les exploitations des gisements de gaz de schiste, est aussi un enjeu pour la planète.

Et puis la terre a ses propres fuites de méthane, qui ne sont pas le propre de l’activité humaine, comme découvert récemment en observant le fond de l’océan Arctique. C’est rassurant que voir que l’homme n’est pas responsable de tous les maux, et qu’il ne peut pas tout !

Dans l’article qui suit, l’auteur propose de s’intéresser à la capture du méthane de l’atmosphère. Cette capture servirait deux objectif : réduire l’effet de serre de l’atmosphère, et utiliser le méthane comme source d’énergie.

CH4 removal and climate change mitigation?

1 commentaire pour “Capturer le méthane de l’atmosphère ?”

  1. Le Piéton sauveterrois

    Bonjour !
    Ouf ! Le Piéton est soulagé … de ne pas être entièrement responsable du réchauffement de la planète, au demeurant assez douteux cette année ! !
    Ainsi rassuré, Il va promptement rajouter une bûche dans sa cheminée encore autorisée dans nos campagnes. Brrrrrr ! !
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.