Commémorations à Saint Léger de Vignague

Comme chaque année à pareille époque nous commémorons sur le canton les faits qui ont eu lieu pendant l’été 1944 sur les différentes communes du canton. A St Léger de Vignague, après avoir remercié Pierre Teulet, mon prédecesseur, et Simone Barbe, témoin des évènements, pour leur présence, je prononçais le discours qui suit.

Mesdames, Messieurs,

Dans la nuit du 10 au 11 juillet 1944, eurent lieu ici des opérations de parachutage commandé par le groupe de Max Lafourcade.

Les résistants demandèrent a la famille Bry d’atteler le bétail afin de ramasser les bidons d’armes parsemés dans les champs.

Mais les Allemands encercle l’opération et très rapidement une fusillade fait rage.

Au petit matin les Allemands inflige une correction à la famille Bry. Monsieur Bry est tabassé. On isole les uns pour interroger les autres. Chacun se tient debout, les bras levés avec interdiction de tourner la tête.
C’est au petit matin aussi qu’auront lieu les calvaires de Max Lafourcade, Elie Juzean et Roger Mahien. La famille Bry entend les cris de douleur, puis les coups de feu.

Simone Bry, que je remercie d’être là ce matin, témoin de cette horreur, écrit dans son livret : « Nous comprenons que c’est la fin. Ils sont morts en véritable héros sans avoir vendus leur frères »

Puis ce fut au tour de la famille Bry d’être punie. Leur maison fut brûlée, le bétail fur abattu sur place, ainsi que les cochons, les moutons et toute la volaille. Le soir il ne restait plus que les débris d’une maison et les corps des 3 héros et d’un autre retrouvé dans les vignes. La famille Bry les enterra dans des cercueils confectionnés en planche malgré l’interdiction faite par les Allemands. Leur famille viendrait les recueillir à la fin de la guerre.

Cette nuit là, la bataille se poursuivi à Mauriac où 5 autres résistant tombèrent sous les balles Allemandes.
Chers amis, nous sommes ici pour nous souvenir qu’en 1944 au lieu dit Labrousse à l’issue d’un parachutage d’armes organisé par les Alliès , et les soldats FFI, Messieurs Max Lafourcade, Elie Juzean et Roger Mahieu et un inconnu, tombèrent pour la France, Martyrisés puis fusillés par les Allemands qui incendièrent la maison de la famille Bry sous les yeux réjouis de la milice de Vichy.

Tous combattaient la bête immonde. Cette bête immonde qui avait envahi la tête et le cœur des Allemands et de certains Français a été ensuite terrassée.

Il faut se souvenir et pardonner. Le pardon n’efface pas le souvenir : il le porte…

64 ans plus tard nous nous apprêtons à fêter avec nos correspondants Allemands de la ville de SOTTRUM le 35 ème anniversaire du comité de jumelage de nos deux villes.

L’amitié a remplacé l’horreur…

64 ans plus tard le Président de la République Française assure la Présidence de l’Europe et succède ainsi au Chancelier Allemand.

L’Europe a remplacé la Guerre…

L’amitié a remplacé l’horreur, l’Europe a remplacé la Guerre…

Alors oeuvrons les uns et les autres pour défendre les valeurs d’amitié et de paix. Cherchons se qui nous uni, plutôt que d’exalter se qui nous divise, et sur cette base construisons pour nos enfants et avec nos enfants, un avenir meilleur !

Vive la France, Vice l’Europe, Vive la Paix !

En savoir plus sur le Blog de Sauveterre-de-Guyenne

1 commentaire pour “Commémorations à Saint Léger de Vignague”

  1. BONJOUR COUSIN
    Et si on s’organisait pour que dans chaque commune de France chacune des 27 langues de l’Europe soit parlée par au moins 1 personne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.