Contre la suppression des droits de plantation : la Slovénie rejoint le mouvement !

Après l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Hongrie, l’Autriche, la Roumanie, le Luxembourg, Chypre, la République Tchèque, la République Slovaque, la Grèce, voici que la Slovénie s’est prononcé officiellement contre la suppression du système des « droits de plantation » au sein de l’Union Européenne en 2016.

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse CNAOC/EFOW sur la prise de position de la Slovénie contre la libéralisation des droits de plantation.

Lire aussi sur ce blog :

1 commentaire pour “Contre la suppression des droits de plantation : la Slovénie rejoint le mouvement !”

  1. les droits de plantation font partis des outils de régulation de la production historiquement efficaces. mais ils appartiennent à un ensemble de règles pour permettre cette efficacité. bon nombre de celles ci furent démantelées: – liberté de rendement sur les VSIG
    – autorisation des cépages, millésime et chaptalisation des VSIG.
    – abandon dans le domaine public de certaines appellations si elles sont produites hors UE ( ex sauternes, tokai, Chablis…)
    tout ceci c’est fait avec l’ ACCORD des gouvernements de Monsieur Sarkozy et Chirac (pour le dernier point avec les droits de plantations).
    a l’époque M Vironneau n’y voyait rien d’alarmant! Alors que la Région Aquitaine dés 2006 dénoncée cela!!
    il est bien tard pour se réveiller. Même si je crois que l’Europe risque de revenir sur la libéralisation pour les AOP tout en laissant la liberté aux VSIG. ainsi chacun pourra dire qu’il a gagné!!!!! Mais au fond seul les FABRIQUANTS de vin auront un boulevard devant eux. quant aux producteurs de votre canton…………. il leur restera que les yeux pour pleurer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.