Débat sur le « grand stade » et la fiscalité !

Hier le journal Sud-Ouest relevait une citation de Gilles Savary lors de notre débat d’orientation budgétaire : « Comment l’UMP peut-elle s’effaroucher de l’augmentation de 3 points de la fiscalité et demander une augmentation de 7 points pour financer le stade ! ». Et dire que c’est à moi que l’on conseillait de prendre des cours particuliers… Le Conseil Général de la Gironde a décidé de participer au financement de la LGV à hauteur de 138 M€. Pensez vous qu’il va, pour cela, augmenter les impôts de 53 % ? Explications…

Nous nous sommes effectivement opposés à la proposition de la majorité d’augmenter de 3% les impôts. Lire à ce sujet l’intervention du groupe « Gironde Avenir ».

A la fin de la séance notre collègue Pierre Lothaire a proposé une motion de soutien pour la participation du Conseil Général de la Gironde au financement du grand stade.

D’où la citation de Gilles Savary, rejoint d’ailleurs par Mathieu Rouveyre.

En fait, Gilles Savary confond le budget de fonctionnement et le budget d’investissement. Il va de soi que si la Conseil Général participait au financement du grand stade, cette subvention figurerait au budget d’investissement et serait amortie. C’est en substance ce que Michel Klopfer (Cabinet Michel Klopfer) a expliqué à Gilles Savary le lundi 25 janvier en séance privée… Si cet amortissement est sur 15 ans, et que le Conseil Général participait à hauteur de 15 M d’€, l’impact sur le budget de fonctionnement ne serait que d’1 M d’€ par an ! On ne parle donc pas de 7% de fiscalité supplémentaire !

Le Conseil Général de la Gironde a décidé de participer au financement de la LGV à hauteur de 138 M€. Pensez vous qu’il va, pour cela, augmenter les impôts de 53 % ?

Et dire que c’est à moi que l’on conseillait de prendre des cours particuliers…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.