Demain matin, GORNAC manifestera pour presser ORANGE !

Communiqué de presse de la commune de Gornac :

« Le mouvement d’humeur que manifestent ce vendredi 21 juin les habitants de Gornac, Castelviel, Mourens, Saint-Pierre-de-Bat, Saint-Félix-de-Foncaude et Saint-Martial en bloquant le centre de Gornac, est le résultat d’une colère justifiée par les atermoiements à la fois de l’entreprise Orange et du Conseil Général. En effet, pour qu’existe enfin la ligne de la fibre optique entre Sauveterre et Gornac, il faudrait que ces deux entités accordent leurs violons avec juste un peu de bon sens.

Le problème est lié à l’installation sur cinq kilomètres de cette ligne optique qui serait posée sur des poteaux. Or, la route D 230, sur laquelle doivent être plantés les dits poteaux doit faire l’objet d’un réaménagement partiel. Comme le Conseil Général a trop attendu pour exécuter ces travaux, il y aurait maintenant un nouveau projet non défini et des travaux de réaménagement non programmés.

De qui se moque-t-on?

La direction Orange Sud-Ouest écrit :«Orange France Télécom a validé l’investissement d’une fibre optique à déployer entre Sauveterre et Gornac dès que possible, ce dans un contexte économique difficile. Les contacts sont pris avec le CRD de Langon. Mais, à ce jour (18 juin), il ne nous est pas possible d’annoncer une date de réalisation car nous sommes tributaires d’autorisations ainsi que des délais pour réaliser les supports à ces 5 km de fibre optique».

De son côté, le Conseil Général, sous la signature de M Jean-Jacques Paris, vice-président du Conseil Général en charge des infrastructures et de la sécurité routière a écrit, le 14 juin 2013 au conseiller général de Sauveterre, M Yves d’Amécourt, «En l’état actuel, les services de la Direction des infrastructures préparent la refonte du schéma directeur routier départemental afin de définir les aménagements prioritaires pour les prochaines années; ce n’est qu’à l’issue de cette réflexion qu’une éventuelle programmation des travaux sur les sections restant à aménager pourra être proposée».

Quoiqu’il en soit de toutes ces tergiversations déplorables, il faut savoir et le dire fort, depuis des mois chacune des parties se renvoie la balle s’en se préoccuper des «clients» qui paient et qui malheureusement ont besoin de cette fibre optique pour que l’ADSL et l’internet marchent normalement afin qu’ils continuent à travailler dans le cadre de leurs occupations qui touchent de nombreux secteurs. En attendant, entrepreneurs viticulteurs et professions libérales de la région commencent à avoir les pires difficultés et certaines affaires périclitent par la mauvaise volonté des organisations susnommées… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.