Départ de l’Adjudant Chef Jakubowski pour La Réunion

Sachant que vous alliez vous installer à la Réunion nous avons tous eu peur que le Moustique ne vous pique et ne vous inocule le terrible CHIKUNGUNYA !

Cher Monsieur,

A peine arrivé voilà que nous vous voyons repartir… C’est à se demander si vous n’étiez pas venu, simplement, pour vendanger le millésime 2005 ! Vous êtes arrivés juste avant les vendanges 2005, et vous repartez juste avant les vendanges 2006 !

Vous vous êtes très vite acclimaté et vous avez même profité de la présence de notre canton dans l’aire des Pruneau d’Agen pour délivrer, vous aussi, quelques prunes ! Le Maire de Ruch s’en souvient qui a dit au cours d’une réunion, « comment peut on faire pour que les voitures aillent moins vite dans le bourg »… Le lendemain il était rassuré : tout le monde allait moins vite !

Quant à nous, élus du canton, nous avons désiré ardemment votre venue. Et votre départ annoncé lors de l’inspection annoncée, nous fit des frissons dans le dos… Jusqu’à ce que la nomination de votre successeur soit connue et officielle ! Nous voilà donc rassuré puisqu’un Major, qui vient de Mérignac, a été nommé pour vous succéder.

L’année dernière nous disions adieu à notre trésorière qui s’envolait vers la nouvelle calédonie. Voilà que nous vous voyons partir vers l’île de La Réunion.

Sachant que vous alliez vous installer à la Réunion nous avons tous eu peur que le Moustique ne vous pique et ne vous inocule le terrible CHIKUNGUNYA !

Mais quand j’ai su que alliez être nommé dans la Plaine des Caffres je fus rassuré !

Selon l’ouvrage de Bory de Saint Vincent publié en 1804 : « Le froid est très sensible sur la Plaine des Caffres et il est fort dangereux de se trouver en sueur sur ce plateau, parce qu’un vent subis et glacial se lève d’un instant à l’autre et peut y donner la mort. » Renseignement pris le moustique ne monte pas jusque là haut !

Alors, bon voyage à La Réunion, bonne installation avec votre épouse Sylvie, dans la Plaine des Caffres, pas très loin de « L’ENTRE DEUX » qui vous rappellera l’ENTRE DEUX MERS.

Et dès que vous arriverez là bas envoyez nous le fameux « fromage de la Plaine » aromatisé au miel, afin que nous le fassions déguster à nos producteurs locaux !

En mai 2007, gageons que vous serez encore à La Réunion pour fêter vos 50 ans !

Yves d’Amécourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.