Dès cette semaine, retrouvez notre programme dans chacune des 40000 boîtes aux lettres de la 12ème circonscription.

Notre_programme.jpg

24 pages avec nos engagements pour la France et pour la 12ème circonscription de la Gironde ! Notre engagement dans cette élection pour l’Emploi, l’Europe, l’Education et l’Environnement.

Merci à Sophie, Nadine, Emilie, Mathieu, Didier, Olivier, Maryline et Bérangère, qui m’ont assister dans la réalisation de ce document. Merci à l’entreprise « Champdepub », à La Réole, qui a réalisé le document.

Merci à toute l’équipe de nos amis, ils sont 80, qui sillonnent cette semaine les routes de notre circonscription, dans les 9 cantons, les 156 communes, pour distribuer ce livret de campagne. Merci à La Poste, qui nous aide sur le très grand canton de Créon. Sans eux tous, rien n’aurait été possible.

12eme_circonsription_de_la_Gironde.jpg

14 commentaires sur “Dès cette semaine, retrouvez notre programme dans chacune des 40000 boîtes aux lettres de la 12ème circonscription.”

  1. Monsieur,

    Vous êtes candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin prochain. La mission d’un député est d’élaborer la loi.

    Aujourd’hui, notre pays ne dispose pas encore d’une politique nationale pour le jardin. Or, vous le savez, 17 millions de Françaises et de Français jardinent. Selon un sondage récent (Harris Interactive, janvier 2012) 93% des Français souhaitent plus d’espaces verts dans leurs villes. Ce souhait est certainement partagé par nombre de vos électrices et vos électeurs, qui sont convaincus des bienfaits du jardin pour la santé, la qualité de vie, le pouvoir d’achat, mais aussi pour l’économie et l’environnement.

    Demain, si vous êtes élu, vous serez en mesure de concourir à l’élaboration d’une loi d’orientation pour développer la place du jardin dans la ville.

    Les marraines et parrains du Pacte pour le Jardin dans la Cité vous proposent de soutenir l’organisation d’assises nationales du jardin. Organisées par les pouvoirs publics, elles réuniraient tous les acteurs concernés : Etat, collectivités territoriales, associations de jardiniers, professionnels du jardin (industriels comme distributeurs ou prestataires de services), associations environnementales, etc. Cette stratégie, déclinée en politique pour le jardin, donnerait lieu à l’adoption de mesures législatives.

    Pour porter ce projet dans le débat public, un collectif de trente organisations diverses s’est constitué pour soutenir un « pacte pour le jardin dans la cité ».

    Le « Pacte pour le Jardin dans la Cité » vise à donner plus de place à la nature en ville, à développer l’accès des citoyens à des fruits et légumes de qualité par la création de jardins partagés ou encore de favoriser le développement du jardinage à l’école, même pour les plus jeunes.

    Outre dix objectifs prioritaires pour « plus de jardin dans ma ville », le « Pacte pour le Jardin dans la Cité » comprend également dix propositions concrètes pour faire rapidement changer les choses, parmi lesquelles :

    le soutien à la création et au développement des jardins thérapeutiques dans les maisons de retraite et les hôpitaux,
    La promotion des jardins solidaires, pour favoriser la réinsertion et lutter contre l’exclusion,
    La création d’emplois verts, en soutenant la filière jardins et espaces verts en tant que source d’emplois verts,
    etc.

    Le candidat à l’élection présidentielle que vous souteniez avait souscrit aux propositions du Pacte pour le jardin dans la Cité, et notamment au projet de tenir des « Assises pour le Jardin dans la Cité » (voir le dossier ci-joint).

    Aujourd’hui nous sollicitons votre soutien à ce projet. Il vous suffira de nous retourner un mail dans lequel vous pourriez par exemple dire tout simplement : « je souhaite que des assises nationales du jardin soient organisées par les pouvoirs publics ».

    Nous serions heureux que vous acceptiez de souscrire aux 10 objectifs et aux 10 propositions portées par le Pacte pour le Jardin dans le Cité et que nous souhaitons soumettre à la concertation à l’occasion des Assises nationales du jardin.

    Dès votre mail soutenant le projet de tenir des Assises nationales du jardin nous sera parvenu, nous publierons votre nom (avec mention de votre site web) sur le site internet du Pacte (www.pactejardin2012.com). Et nous vous ferons parvenir par retour de mail notre « pic badge » « Plus de Jardins dans ma ville » que vous pourrez publier sur votre site de campagne.

    Dans l’attente de votre retour, nous vous prions de croire, Monsieur, en l’expression de notre respectueuse considération.

    Le collectif du Pacte pour le jardin dans la Cité

    AAPP – AFPP – Botanic – CAS – Chambly – CNJCF – Comité 21 – Domaine de Chaumont sur Loire – Domaine de St Jean de Beauregard – Ecocert – Ecomaires – ENSAT – Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs – FNMJ – Fédération des villes moyennes – Génération jardin – GNIS – Jardin art et soin – Jardins et santé – Jardiniers de France – Jardinot – Le printemps du jardinier – Le réseau arboriste élageur – Ligue de l’enseignement – Noé Conservation – Promojardin – Salon Vert – Savoir faire horticole français – SFG – UPJ

  2. Aux candidat(e)s aux élections législatives de juin 2012,

    L’association Alterlib est cofondatrice de la Coordination Eau Adour Garonne (C.E.A.G.) qui fédère des dizaines d’associations autour des problématiques de l’eau sur tout le bassin versant Adour-Garonne.

    Nous vous prions de bien vouloir nous faire connaître les lignes principales de votre projet politique dans le domaine de l’eau.

    Ces questions participent au débat politique général sur un sujet de société qui nous concerne tous.

    D’avance, nous vous remercions de vos réponses, et des commentaires que vous voudrez bien faire.

    Vos réponses seront mises en ligne sur notre site internet et communiquées à la Presse.

    Il en sera de même en cas de non réponse.
    N’hésitez pas à nous contacter pour toute question.

    Merci et bien cordialement,
    Philippe LABANSAT pour l’association Alterlib

  3. Agir pour la biodiversité

    Madame, Monsieur,

    A l’issue du vote du texte de loi sur les COV, le collectif semonslabiodiversite a été créé: l’objectif est de faire abroger ce texte de loi qui porte atteinte aux droits des agriculteurs de multiplier leur semence.

    L’association Agrobio Gironde et Bio d’Aquitaine vous invite à retourner la lettre d’engagement à Agrobio Gironde signée dans de brefs delais.

    Bonne campagne,
    Respectueusement,
    C Carresse
    Agrobio Gironde

  4. Cher Monsieur,

    Forte de 24 000 abonnés, dont 2 220 dans les Bouches-du-Rhône, l’association a décidé d’appeler à voter, au second tour, pour les candidats qui
    se prononceront contre la corrida, et ce, quelle que soit leur appartenance
    politique.

    Le temps des atermoiements est terminé et chacun doit désormais avoir le courage
    de prendre ses responsabilités, dans un sens comme dans l’autre.

    Car en 2012, nul ne peut rester indifférent à la représentation d’un taureau,
    transpercé de fers de toute sorte, et mis à mort dans une arène sous les vivats
    de la foule.

    Se prononcer pour ou contre la corrida est devenu un acte politique.

    Si vous êtes élu, voici deux points sur lesquels je vous serais reconnaissante
    de bien vouloir vous prononcer.

    La majorité des psychiatres et des psychologues estime que la corrida est une
    forme de violence néfaste pour l’enfant. En Catalogne (Espagne) le Parlement a
    interdit l’accès des arènes aux mineurs de moins de quatorze ans en 2003. Au Pérou, un
    projet de loi visant à en interdire l’accès aux moins de dix-huit ans a été
    approuvé le 12 janvier dernier.

    1. Seriez-vous prêt à soutenir une proposition de loi pour limiter l’accès des
    arènes aux spectateurs âgés de plus de 15 ans ?

    2. Vous engagerez-vous à cosigner une proposition de loi pour que s’instaure
    enfin, sur le sujet de la corrida, un véritable débat démocratique au sein des
    deux assemblées ?

    Dans l’attente de votre réponse, je vous souhaite bonne chance pour le 17 juin.

    Claire Starozinski

    Alliance Anticorrida

    <a href= »http://www.allianceanticorrida.fr/ » title= »http://www.allianceanticorrida.fr/ »>http://www.allianceanticorrida.fr/</a&gt;

    <a href= »http://www.facebook.com/pages/Alliance-Anticorrida/176201859103374″ title= »http://www.facebook.com/pages/Alliance-Anticorrida/176201859103374″>http://www.facebook.com/pages/Allia…</a>

  5. Madame, Monsieur,

    Alors vous pouvez dores et déjà appeler à voter contre moi !
    Je suis pour la corrida, pour la chasse, pour la pêche, pour la, gavage des oies, … et je ne m’en cache pas !

    Je comprend qu’on puisse être contre, mais je suis pour.

    Yves d’Amécourt

  6. Monsieur d’Amécourt,

    Je m’appelle Jérôme Rutily, je suis ingénieur et membre de l’April ( <a href= »http://april.org/ » title= »http://april.org/ »>http://april.org/</a&gt; ) depuis 2006.

    Je suis sensible aux logiciels libres et aux enjeux économiques, sociaux , et culturels qu’ils représentent, de par ma formation d’informaticien et mon utilisation régulière de ceux-ci dans ma vie professionnelle et privée.

    Je suis confronté au quotidien à des problèmes tels que l’interopérabilité, la brevetabilité, la vente liée, les DRM.

    Je suis également convaincu qu’ils représentent des atouts incontestables pour l’innovation, et donc pour sortir la France de la crise actuelle.

    C’est dans cette optique que je vous contacte pour relayer l’initiative de l’April nommée
    Candidats.fr ( <a href= »http://candidats.fr/ » title= »http://candidats.fr/ »>http://candidats.fr/</a&gt; ) visant à encourager les candidats aux élections législatives à signer le Pacte du Logiciel Libre.

    Le Pacte du Logiciel Libre est un document simple permettant aux électeurs de savoir quel candidat dans leur circonscription a conscience des enjeux du Logiciel Libre et s’est engagé à défendre les libertés qui y sont associées. 76 députés de la XIIIè législature en étaient signataires. Il peut être téléchargé à l’adresse suivante :

    <a href= »http://www.candidats.fr/documents/Le_Pacte_Du_Logiciel_Libre_candidats_legislatives.pdf » title= »http://www.candidats.fr/documents/Le_Pacte_Du_Logiciel_Libre_candidats_legislatives.pdf »>http://www.candidats.fr/documents/L…</a>

    D’autres candidats de l’UMP ont déjà signé le Pacte cette année.

    En particulier, Monsieur Lancar, qui était responsable du volet numérique pour le programme de Monsieur Sarkosy pour la présidentielle et actuellement Secrétaire national de l’UMP à la Nouvelle économie.

    Je vous invite donc, si ce n’est déjà fait, à en prendre connaissance, et, je l’espère, à le signer. Vous pouvez signaler à l’April que vous êtes signataire en leur écrivant à contact@candidats.fr. Dans le cas contraire,

    je suis à votre disposition pour en parler.

    Si vous souhaitez plus d’information sur les enjeux du logiciel libre, voici quelques liens qui peuvent vous
    intéresser :

    – Les cahiers 2012 rédigés à l’occasion de l’élection présidentielle, présentant une analyse détaillée et
    thématique : <a href= »http://candidats.fr/category/Cahiers-2012″ title= »http://candidats.fr/category/Cahiers-2012″>http://candidats.fr/category/Cahier…</a>

    – Le cahier 2011 des cantonales, plus succinct que les précédents, et toujours d’actualité :

    <a href= »http://candidats.fr/documents/Cahier-cantonales-2011.pdf » title= »http://candidats.fr/documents/Cahier-cantonales-2011.pdf »>http://candidats.fr/documents/Cahie…</a>

    – Des chiffres clés sur le logiciel libre :
    <a href= »http://www.april.org/chiffres-cles-sur-le-logiciel-libre » title= »http://www.april.org/chiffres-cles-sur-le-logiciel-libre »>http://www.april.org/chiffres-cles-…</a>

    – Les menaces sur le logiciel libre :
    <a href= »http://www.candidats.fr/documents/Logiciel_Libre_Les_Menaces.pdf » title= »http://www.candidats.fr/documents/Logiciel_Libre_Les_Menaces.pdf »>http://www.candidats.fr/documents/L…</a>

    En vous remerciant par avance pour l’intérêt que vous voudrez bien porter à cette démarche, je vous prie de
    recevoir, Monsieur, mes salutations respectueuses.

    Jérôme Rutily

  7. Agrobio Gironde

    Bonjour,

    Nous n’avons toujours pas reçu votre lettre d’engagement; je suis persuadée qu’il s’agit d’un oubli alors merci d’y remedier.

    La date limite de reception est pour demain midi à
    Agrobio Gironde Fax: 05 56 32 85 38 ;

    Salutations

  8. Ligue de Défense des Conducteurs

    Défendez-nous face aux excès de la répression routière !

    Madame, Monsieur le candidat,

    Je fais partie de ces millions de Français qui n’ont pas une conduite dangereuse, mais qui roulent dans l’angoisse de se faire piéger par des radars situés à des endroits absurdes, de perdre des points et payer une amende pour quelques km/h au-dessus de la limite autorisée.

    La répression routière a pris des proportions effroyables :

    on en arrive à 27.000 PV par jour pour excès de vitesse, principalement 4 ou 5 km/h ;
    chaque année, 10 millions de points de permis sont retirés ;
    à force de perdre leurs points sans avoir le temps de les récupérer, 90.000 personnes ont perdu leur permis l’année dernière – pour 60.000 d’entre elles, cela a entraîné la perte de leur emploi.
    Il est grand temps de mettre un terme à ces dérives intolérables de la répression routière.

    En tant que conducteur responsable et électeur de votre circonscription, j’attends de mon député qu’il me défende sur ce point à l’Assemblée Nationale.

    Pensez-vous qu’il faut aller vers une politique de sécurité routière juste, mesurée et efficace, qui se fasse avec les conducteurs et non pas contre eux ?

    A la veille du premier tour des élections législatives, je serai très attentif à votre réponse qui me sera communiquée par la Ligue de Défense des Conducteurs.

    Respectueusement,

    Monsieur jacques DELOR

  9. Liberté politique

    Monsieur le candidat,

    Par votre candidature aux élections législatives 2012, vous avez décidé de défendre les valeurs nécessaires au redressement de la France.

    Nos lecteurs nous ont signalé que votre programme d’action est proche de notre Manifeste des élections 2012.

    C’est pourquoi je vous envoie directement le questionnaire Spécial Législatives 2012 de Libertepolitique.com.

    Je vous remercie par avance de remplir le questionnaire. Les renseignements que vous nous aurez transmis sont susceptibles d’être mis en ligne sur notre site Internet.

    En outre, si vous le souhaitez, notre journaliste, Antoine Besson, est disponible pour vous interviewer et réaliser un entretien soit par vidéo, soit par téléphone, soit par courriel. Il vous suffit de le contacter de ma part à l’adresse e-mail suivante : abesson@libertepolitique.com

    Espérant vivement un retour rapide de votre part, je vous prie, Monsieur le candidat, d’agréer l’expression de mes respectueuses salutations.

    Astrid Cœurderoy
    Responsable des relations publiques de l’AFSP

  10. Bonjour,

    Je me permets de vous contacter car nous venons de lancer un débat qui pourrait sûrement vous intéresser, et je vous convie donc à y prendre part afin d’exprimer votre point de vue et faire progresser le débat :

    60 000 postes dans l’éducation, faut-il en attribuer une part au privé ? (<a href= »http://www.newsring.fr/societe/923-60-000-postes-dans-leducation-faut-il-en-attribuer-une-part-au-prive » title= »http://www.newsring.fr/societe/923-60-000-postes-dans-leducation-faut-il-en-attribuer-une-part-au-prive »>http://www.newsring.fr/societe/923-…</a>)

    Quand François Hollande promettait, en septembre 2011, 60 000 postes de professeurs supplémentaires pour remplacer les départs des cinq dernières années, il n’avait pas précisé leur destination. Aujourd’hui, les directeurs d’école privées espèrent bien avoir leur part du gâteau.

    Pour participer, il suffit de se connecter sur le site (à l’aide de Facebook, Google+ ou LinkedIn) et de cliquer sur “contribuer au débat”.

    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me recontacter.

    Bien à vous,


    Jérémy
    Community Manager Stagiaire à Newsring.fr
    153 rue de Rome
    75017 Paris

  11. Monsieur D’Amécourt,

    Bonjour.

    Nous, l’UNICEF Gironde, demandons à tous les candidats aux élections législatives de s’engager publiquement en faveurs d’une politique nationale de l’enfance plus forte et plus cohérente.

    Pour soutenir notre action pour les enfants et adolescents en France, il est nécessaire de signer le Manifeste pour l’enfance de l’UNICEF. Il a été élaboré sur la base de la Convention internationale des droits de l’enfant, des observations du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies lors de l’audition de la France en 2009, de l’expertise de l’UNICEF France et de nombreux rapports et études officielles portant sur la situation des enfants dans le pays.

    Notre Manifeste développe, en 10 engagements, des propositions fortes pour remettre l’équité au cœur des politiques publiques.

    Les thématiques clés sont : enfance et pauvreté, accès à la santé, enfance et handicap, justice des mineurs, équité à l’école, droit des enfants à l’expression.

    François Hollande, le Président de la République a déjà exprimé son soutien à la démarche de l’UNICEF France. On espère que les candidats aux élections législatives vont aussi s’emparer de nos pistes de réflexion et vont intégrer les 10 engagements du Manifeste à leurs programmes.

    Nous vous envoyons le Manifeste pour l’enfance de l’UNICEF dans un fichier attaché et demandons cordialement de le signer.

    Nous sommes toujours à votre disposition pour vous apporter des réponses concrètes et précises à toutes vos interrogations ou demandes.

    En vous remerciant de l’attention que vous porterez à notre demande, je vous prie d’agréer mes salutations distinguées.

    Jean-Luc SICARD,

    Président Comité UNICEF Gironde

    Tel. : 06 15 88 15 32

    Mail : president.unicef33@unicef.fr

    Chargé de mission UNICEF Gironde,

    Irina Rasskazova.

    Tel: 06 78 28 86 72

    UNICEF Gironde

    Comité

    +33 5 56 43 05 35

    139 Cours Balguerie Stuttenberg

    BP 80087 – 33041 BORDEAUX CEDEX

  12. Joachim Salamero

    Aux candidats aux élections législatives

    Madame, Monsieur,

    Vous êtes candidat, candidate, aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012.

    La Fédération de Gironde de la Libre Pensée vous remercie de bien vouloir répondre aux questions qui suivent, afin d’en informer ses adhérents.

    Nous restons à votre disposition pour toute demande d’information supplémentaire.

    Avec nos remerciements, recevez, Madame, Monsieur, nos salutations laïques et républicaines.

    Pour la Commission Administrative

    de la Fédération de la Gironde de la Libre Pensée.

    Joachim Salamero

    Questions aux candidats

    1. Êtes–vous favorables à une proposition de loi visant à étendre la laïcité institutionnelle de l’École publique et de l’État sur tout le territoire de la République, c’est-à-dire, en particulier, à la suppression du statut clérical concordataire d’exception en Alsace-Moselle ?

    2. Êtes-vous favorables à l’Abrogation de l’article L. 511-2 du Code de l’éducation, issu de la loi d’orientation du 10 juillet 1989, en tant qu’il reconnaît « un droit d’expression » aux élèves. Ce qui est la source de nombreux problèmes de présence de signes religieux au sein des établissements publics scolaires. Approuvez vous la formule laïque « la croix sous la chemise, la kipa à la poche, le foulard au vestiaire. » ?

    3. Êtes-vous pour l’abrogation de la loi Debré et de toutes les lois antilaïques qui contribuent à verser des milliards d’euros à l’enseignement privé essentiellement catholique ? Êtes-vous pour le principe « Fonds publics à l’École publique, fonds privés à l’enseignement privé » ?

    4. Êtes-vous favorable à l’ajout d’un 9° alinéa à l’article L. 2223-19 du Code Général des Collectivités Territoriales obligeant les communes à mettre une salle à la disposition des familles qui organisent des obsèques civiles dans le cadre du service extérieur des pompes funèbres?

    5. Êtes-vous favorables à une modification profonde des lois sur la bioéthique (1994, 2004, 2011) pour que l’être humain soit véritablement propriétaire de son corps et qu’il n’y ait aucune limite à la recherche scientifique ?

    6. Êtes-vous favorables à une proposition de loi sur le droit de mourir dans la dignité, notamment par une modification profonde de la loi Léonetti ?

    7. Êtes-vous pour une proclamation solennelle de l’Assemblée nationale et du Sénat de réhabilitation publique et collective des 600 Fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale ?

  13. Pionnier Michel

    Monsieur,

    Vous présentez votre candidature aux élections législatives.

    Afin d’éclairer notre vote, nous souhaiterions en savoir davantage sur votre programme, tout particulièrement en ce qui concerne les enjeux de santé. Précisément, nous voudrions connaître votre positionnement, sur les sujets :

    o Les conditions de vie des personnes touchées par le VIH et/ou une hépatite
    Tandis qu’augmentent les frais de santé restant à charge des malades (franchises médicales, déremboursements de médicaments, forfaits hospitaliers, dépassements d’honoraires…), leurs revenus de substitution, en cas d’incapacité à travailler, restent en dessous du seuil de pauvreté (notamment, l’allocation adulte handicapée, malgré son augmentation de 25%), pensez-vous remettre en cause cette logique individuelle et soutenir la solidarité collective ? Concrètement, comptez-vous contribuer à la revalorisation des minima sociaux ? à la suppression des franchises médicales pour les plus malades et/ou les plus pauvres ?

    o L’accès aux soins et au séjour des étrangers malades
    Si vous êtes en situation, comptez-vous revenir sur les restrictions récemment apportées au droit au séjour pour soins et à l’aide médicale d’Etat ?

    o L’homophobie dans les droits, les faits et la vie quotidienne
    Nous constatons sur le terrain une montée de l’intolérance, des discriminations, voire des agressions à l’encontre de personnes homosexuelles et trans. Quelle (s) mesure (s) concrète entendez-vous soutenir pour faire face à ce phénomène ?

    o Prévention et soins auprès des travailleurs du sexe et des usagers de drogues
    La politique sécuritaire à l’égard de la prostitution et la répression de l’usage de drogues compromettent significativement notre travail de prévention auprès de populations vulnérables au VIH et aux hépatites.

    o Politiques de santé et participation des malades
    Les choix budgétaires ont des conséquences sur l’organisation des soins et la qualité de la prise en charge des personnes malades, notamment celles atteintes d’une affection de longue durée. Selon vous qu’est-ce qui pose problème dans cette politique et que proposez-vous ?
    Que pensez-vous de la démocratie sanitaire et comment la concevez-vous ?

    o Des moyens financiers pour enrayer les épidémies au VIH et aux hépatites
    A l’heure où nous avons les moyens de mettre fin à l’épidémie par des actions de prévention combinée et ciblée (promotion du préservatif, dépistage précoce, le traitement comme outil de prévention et qualité de la prise en charge), les moyens octroyés aux associations sont en constante baisse. Quelles sont vos propositions en faveur de l’augmentation des financements dédiés ?
    A l’échelle internationale, nous souhaiterions connaitre votre position quant à la contribution financière de la France (Taxe Robin, aide publique au développement, contribution au Fonds Mondial) et au soutien à la production et à la diffusion de génériques à moindre coût mais de qualité équivalente.

    Nous souhaiterions échanger avec vous de ces questions bien concrètes avant les échéances électorales.

    Souhaitant que notre démarche rencontre un écho favorable, nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de notre haute considération.

    Michel Pionnier

    Contact :
    Aides Aquitaine
    Marie Simarro
    6 quai de Paludate
    33000 Bordeaux
    05.57.87.77.77

  14. Marie-Madeleine Courtial

    Monsieur le candidat à la députation,

    Je suis une étudiante catholique et je tiens activement un blog. Je tiens à vous adresser un questionnaire basé sur celui de Catholiques en Campagne pour savoir votre position et éclairer dans le choix de leur vote mes lecteurs.

    Espérant que vous répondrez à ce questionnaire, au moins dans ses interrogations essentielles, je vous prie de croire, Monsieur le candidat, à l’expression de mon haute considération.

    Marie-Madeleine Courtial

    Le nouveau président de la République, François Hollande, proposera d’inscrire les principes de la loi de 1905 dans la Constitution. Les concepts de laïcité, laïcité républicaine, laïcité positive, laïcité libérale, laïcité à la française, revêtent-ils le même sens selon vous ? La laïcité interdit-elle selon vous l’intervention de citoyens en tant que catholiques dans le débat politique ?

    Le principe de laïcité suppose-t-il d’aller jusqu’à éliminer de nos pratiques, traditions, habitudes et références culturelles et historiques : les manifestations du type crèche de Noël, la restauration des églises et édifices religieux, le poisson le vendredi dans les collectivités, le chômage des fêtes religieuses, la commémoration des personnages historiques catholiques ?

    L’introduction dans la Constitution française, de la définition de la famille comme étant « l’union stable d’un homme et d’une femme en vue d’assurer l’éducation des enfants issus de leur union ou adoptés » vous semble-t-elle souhaitable ?

    Soutiendriez-vous un texte de loi ayant pour but de donner à la mère de famille un statut, indépendamment de toute activité professionnelle, reconnaissant son rôle économique et social et lui garantissant une retraite ?

    Reconnaissez-vous le droit, pour les parents, de choisir l’école de leurs enfants, quel que soit son statut (public, privé sous contrat, privé hors contrat) ?

    Soutiendriez-vous un projet de loi instaurant un système rendant possible l’exercice de ce droit, affectant des ressources aux établissements scolaires au prorata des élèves effectivement scolarisés ?

    Etes-vous en faveur du maintien de la loi Carle qui vise à garantir la parité de financement entre les écoles primaires publiques et privées sous contrat d’association lorsqu’elles accueillent des élèves scolarisés hors de leur commune de résidence ? Seriez-vous prêt à voter une loi étendant le principe de la loi CARLE à toutes les écoles privées ?

    La perspective de vie pour les personnes âgées est principalement celle d’un placement dans une institution adaptée répondant aux besoins nés de la dépendance. Y a-t-il une alternative ? Quelles sont les mesures qui pourraient être prises concernant l’aide aux aidants, notamment familiaux, qui permettraient à la personne âgée de choisir son dernier lieu de vie?

    Quelles sont vos propositions pour pallier les défaillances du système judiciaire ?

    Quelle est votre position sur le travail du dimanche ? Etes-vous prêt à voter l’abrogation de la loi Maillé qui introduit un grand nombre d’exceptions au principe du repos dominical ?

    Quelle est votre vision de la politique d’immigration ? Quelles sont vos propositions concrètes sur ce sujet ?

    Pensez-vous qu’une alternative à la pratique de l’avortement, attentatoire au principe sacré de la vie, traumatique pour les femmes et coûteux pour la société, serait d’aider les femmes enceintes à garder leur enfant par des aides spécifiques?

    Quelle est votre position sur l’accouchement sous X ?

    « Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité. » (Proposition 21 du projet présidentiel de François Hollande). Si une telle loi légalisant l’euthanasie était proposée au Parlement, que voteriez-vous et pourquoi ?

    « J’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels » (Proposition 31 du projet présidentiel de François Hollande). Si une telle loi est proposée au Parlement, que voteriez-vous et pourquoi ?

    « J’accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans » (Proposition 50 du projet présidentiel de François Hollande). Si une telle loi est proposée au Parlement, que voterez-vous et pourquoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.