Faire pression sur l’électeur

A chacun sa façon de mener sa barque politique, n’en contestons pas le libre choix. Il est cependant des positions étranges qui tendent à se généraliser. De celles-là sont les techniques de châtiment pré ou post-électoral, visant à inculquer vaille que vaille à l’électeur une morale politique manichéenne: « Ne pas voter pour moi, c’est commettre un crime, voire un meurtre politique ». Allons bon.

lire la suite sur le site d’Agoravox

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.