François Fillon : « Il faut rééquilibrer l’articulation entre démocratie politique et démocratie sociale »

Le Premier ministre a tiré les enseignements des réformes engagées depuis 2007, pointant la nécessaire continuité des réformes et l’équilibre à établir entre démocratie politique et démocratie sociale : « Depuis 2007, nous avons engagé un mouvement profond de modernisation de la France ». « Si l’on veut préserver notre modèle social et si l’on veut construire les bases d’une flexisécurité à la française notre pays a encore besoin de réformes. Et pour cela, je considère que la place du dialogue social doit être centrale ».

« Notre démocratie sociale est fragilisée parce que le dialogue social est souvent réduit à la portion congrue et les partenaires sociaux, parfois suspectés d’une représentativité incertaine, peinent à assumer leur rôle », estime le Premier ministre, et de poursuivre : « on ne sait plus comment la démocratie sociale et la démocratie politique doivent s’articuler, ou pour dire les choses plus nettement : quelle est la place de la démocratie sociale et à quel moment elle doit passer le relais à la démocratie politique ? ».

Prenant l’exemple de la réforme des retraites, François Fillon a rappelé que « la négociation collective n’a de sens que si elle se noue au début du processus de réforme et pas au moment des débats parlementaires, ce moment où justement la démocratie sociale doit céder le pas à la démocratie politique . J’ai donc la conviction qu’il faut rééquilibrer l’articulation entre démocratie politique et démocratie sociale ».

Enfin, le Premier ministre a insisté sur « la nécessaire rénovation de notre modèle économique et social… ainsi que sur les défis à relever ». François Fillon s’adressait aux Ingénieurs et Scientifiques de France du Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France à l’occasion des 150 ans de la signature du décret déclarant la Société civile des ingénieurs un établissement d’utilité publique. La rencontre s’est déroulée le mercredi 3 novembre à l’Hôtel de Matignon.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.