François Fillon : le temps est venu de notre projet pour la France

FFillon.jpgChers amis,

J’ai présenté cette semaine à la presse mon projet de candidat à la présidence de l’UMP. Après 4 semaines de campagne et à moins de 2 mois de l’élection, j’estime qu’il est temps de présenter et mettre en débat un projet pour la France.

En effet, alors que la menace du déclassement pèse sur la France et l’Europe, ma conviction est que seul un programme de redressement national peut rassembler une très large majorité de Français, au-delà de la droite et du centre.

Nous sommes dans un moment de vérité où la question posée n’est est pas celle d’une alternance classique. Aujourd’hui, l’UMP a un devoir national et une responsabilité historique: proposer un projet de redressement national crédible et susceptible de rassembler les Français. C’est pour relever ce défi que je suis candidat à la présidence du parti. Je veux construire un grand parti moderne et puissant qui ne soit pas au service de lui-même mais au service du redressement de la France !

Le projet que je vous propose, n’est pas figé. Je vais venir vous le présenter et en débattre avec vous dans vos fédérations dans les semaines qui viennent. Nous allons le bâtir ensemble. Il constitue la première étape de notre combat commun pour l’Europe, pour la France et pour la République.

Bien amicalement

François Fillon

__

En savoir plus sur ce blog:

1 commentaire pour “François Fillon : le temps est venu de notre projet pour la France”

  1. L'équipe de François Fillon

    Bonjour,

    Pour votre information, nous vous signalons que François Fillon sera demain mercredi en direct à l’antenne de France Inter de 8H20 à 8H55.
    Il répondra aux questions de Patrick Cohen puis à celles des auditeurs.

    Votre fréquence : <a href= »http://www.franceinter.fr/frequences » title= »http://www.franceinter.fr/frequences »>http://www.franceinter.fr/frequence…</a>

    Bien cordialement

    L’équipe de François Fillon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.