Grâce à l’amendement César on pourra écrire sur le vin sans craindre la loi Evin !

1847657lpw-1847673-article-assemblee-nationale-jpg_2889130_652x284.jpg

Hier soir 10/06 se déroulait l’examen en 2ème lecture de la loi « Macron » par la Commission Spéciale de l’Assemblée Nationale. Les députés ont notamment débattu concernant l’article 62ter qui vise à mieux définir la publicité pour les boissons alcoolisées. Pour rappel, les sénateurs avaient adopté lors la 1ère lecture de la loi Macron le 05/05 l’article 62ter pour clarifier la définition de la publicité pour les boissons alcoolisées (amendement du sénateur Républicain Gérard César).

Malgré l’opposition du gouvernement – Emmanuel Macron, le Ministre de l’économie a appelé à ne pas voter l’article 62ter – et grâce à la défense développée par le député PS Gilles Savary, les députés ont maintenu l’article dans le texte. C’est une très bonne nouvelle !

La communauté viticole de France tient à remercier tous les élus qui se sont mobilisés pour faire adopter et maintenir le dispositif de clarification de la publicité. Grâce à leur mobilisation, de nombreux acteurs de la vigne et du vin – collectivités locales, communes, journalistes etc. – vont pouvoir désormais communiquer dans un cadre clair et bien défini qui concilie santé publique, information et promotion responsable du vin.

Pour la filière vin, : »c’est un message de raison »

« En distinguant la publicité de l’information, les parlementaires reviennent à l’esprit initial de la loi Evin : encadrer la publicité mais ne pas interdire toute forme de communication sur le vin. Contrairement aux contre-vérités entendues ces derniers jours, cette clarification ne donnera pas plus de droits aux producteurs de vins » déclare Joël Forgeau, Président de Vin & Société qui rassemble tous acteurs de la filière au niveau national.

« La filière viticole est convaincue que seule l’éducation permet de changer les comportements à risque. Elle est prête à assumer son devoir de responsabilité en diffusant en particulier les repères de consommation, peu connus des Français » poursuit-il.

A quelques jours de l’inauguration de Vinexpo par le Président de la République dimanche à Bordeaux « c’est un message de raison qui est adressé à une filière économique porteuse d’un patrimoine vivant mais fragile, qui irrigue notre territoire à travers 66 départements et qui contribue au maintien de 500 000 emplois non délocalisables ».

Pour information, vous trouverez ci-joint :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.