Illats : des registres d’états civil numérisés.

La commune d’Illats, village des Graves à la limite du Sauternais, a entrepris la numérisation des registres d’état civil. En faisant réaliser une table de tous les actes, par dépouillement des tables existantes (depuis environ 1813) et surtout des B.M.S. qui n’en comportaient pas, il est maintenant possible de recenser tous les actes relatifs à un patronyme depuis 1650.

Un article de Jean-Michel Rossignol dans « NOUVELLES de la Vallée du CIRON » Courriel occasionnel édité par le Club Informatique de PUJOLS sur Ciron. N° 194 du 31 août 2007.

« Parmi tous les éléments qui constituent le patrimoine commun des Français, il en est un unique au monde, c’est son état civil.

Constitué de registres tenus en double exemplaire, dans lesquels la loi faisait obligation aux curés d’enregistrer les Baptêmes, Mariages et Sépultures (d’où le sigle B.M.S.) l’état civil des Français est le plus ancien et le plus complet du monde.

La qualité de ces sources, conservées pour la plupart dans les mairies, a permis à une discipline de se développer, la Généalogie.

L’arrivée d’Internet et la création d’une immense base de données contributive sur le site Geneanet ont donné la possibilité à chacun de retrouver ses ancêtres.

La multiplication du nombre des généalogistes a entraîné une augmentation du nombre des consultations des registres dont certains, en mauvais état, ne peuvent plus supporter autant d’agressions.

Une solution radicale a été apportée dans de nombreuses communes, celle du dépôt de ces registres, véritable mémoire collective, aux Archives Départementales (AD). Dans le cas de celles de la Gironde, rien n’est fait pour favoriser les recherches généalogiques et la fermeture de la salle de lecture pour peut-être deux ans n’a rien arrangé.

Une autre solution a été mise en place par d’autres services d’archives, celle de la numérisation. Les Archives Départementales de la Mayenne sont toujours citées en exemple car elles ont été les premières à mettre en ligne sur Internet les numérisations des registres d’état civil. La Bibliothèque Nationale de France (la B.N.F.) a également entrepris un travail de numérisation colossal en réalisant la bibliothèque virtuelle Gallica.

C’est dans ce contexte qu’il convient de signaler l’action exemplaire de la municipalité d’Illats, village des Graves à la limite du Sauternais qui, sous l’impulsion de son maire Philippe Dubourg, a entrepris la numérisation des registres d’état civil de sa commune.

Ces registres, dont le plus ancien remonte à 1650, sont pour certains, dans un état de fragilité qui ne permettait plus une consultation régulière. Ils ont été numérisés par application des techniques de la Photo-Généalogie et restitués sous forme de « Registres Virtuels », consultables sur un poste informatique. Les originaux sont quant à eux définitivement protégés dans une vitrine.

Mais l’initiative du maire d’Illats va bien au-delà de la simple préservation du patrimoine de sa commune. En faisant réaliser une table de tous les actes, par dépouillement des tables existantes (depuis environ 1813) et surtout des B.M.S. qui n’en comportaient pas, il est maintenant possible de recenser tous les actes relatifs à un patronyme depuis 1650.

C’est un outil extraordinaire mis à la disposition des chercheurs qui n’ont plus besoin de compulser les dizaines de pages d’un registre, de déchiffrer des écritures anciennes, parfois illisibles, pour, au final, ne pas trouver l’acte recherché.

Il est même possible, la page du registre affichée sur l’écran du poste de travail, de l’imprimer d’un simple clic de souris.

Une salle spécialement équipée est mise à la disposition des chercheurs à la mairie à compter du 3 septembre 2007.

Espérons que cette réalisation exemplaire à laquelle l’Atelier de Photo-Généalogie du Club Informatique de Pujols sur Ciron a été associé servira de modèle à de nombreuses autres réalisations. »

pour information le site d’Illats: http://illats.fr

1 commentaire pour “Illats : des registres d’états civil numérisés.”

  1. je viens de lire le blog de yves d’amécourt sur vôtre travail sur la généalogie de vôtre ville bravo ! et j’aimerais que sauveterre de guyenne fasse de même. généalogiquement vôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.