Interview de Jean-Baptiste et Marie Maillard, auteurs de « L’école à la maison, une liberté fondamentale » (Ed. Artège).

Jean-Baptiste et Marie Maillard ont trois fils qu’ils scolarisent à leur domicile. Quand Emmanuel Macron a annoncé le 2 octobre 2020 que l’école à la maison serait désormais interdite, sauf à de rares exceptions, pour « lutter contre les séparatismes », ce fut la douche froide. Après un moment de sidération, ils ont décidé de se battre en créant l’association « Liberté Éducation » et en écrivant un livre. Nous avons échangé avec eux pour mieux comprendre leur combat.

Philbert Carbon : Vous avez choisi de faire l’école à la maison. Pourquoi ?
Marie Maillard : Nous avons commencé l’école à la maison après avoir découvert la pédagogie Montessori, à laquelle je me suis formée progressivement. Nous voulions que notre aîné apprenne de cette manière à lire, écrire, compter… Et puis nous nous sommes pris au jeu, et avons souhaité continuer, y compris pour ses deux frères, mais en croisant avec d’autres pédagogies selon les matières et les enfants.

Propos recueillis par Philbert Carbon (IREF)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.