Invité du colloque « Quel mix électrique pour la France à l’horizon 2050-2060 ? »

LE CERCLE D’ÉTUDE RÉALITÉS ÉCOLOGIQUES ET MIX ÉNERGÉTIQUE

La France s’est engagée à la neutralité carbone en 2050. Dans ce contexte, le gestionnaire du réseau électrique, RTE, a publié le 25 octobre un rapport exposant différents scénarios d’évolution à cet horizon des sources de production d’électricité en France – constituant le mix électrique.

Tous ces scénarios ont en commun de remettre fondamentalement en cause les projections qui ont dicté la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) adoptée par un décret d’avril 2020, comme le Cérémé l’a fait dès sa création.

Si RTE étudie un scénario de sortie complète du nucléaire, il a par contre exclu du champ de ses réflexions un scénario de relance ambitieuse du nucléaire, permettant de se passer de tout nouveau développement des énergies renouvelables intermittentes.

Pourtant les enjeux industriels, économiques, sociaux et d’indépendance nationale des choix à faire, et des politiques à engager, sont considérables. Et il n’est pas certain que les scénarios proposés par RTE optimisent les coûts, les impacts sur le climat, sur l’environnement, et les conséquences pour la sécurité d’approvisionnement en électricité de nos concitoyens, ainsi que pour notre indépendance énergétique.

Le thème du colloque est de débattre de l’urgence de la remise en cause de la PPE actuellement en vigueur comme des scénarios de RTE et d’évaluer les mérites et impacts respectifs des deux grandes énergies entre lesquelles il faut arbitrer : les énergies renouvelables intermittentes que sont l’éolien et le photovoltaïque d’une part, et le nucléaire d’autre part.

Nous vous invitons à suivre les échanges de nos intervenants et à débattre avec eux sur ces questions lors de notre colloque que nous organisons le jeudi 9 décembre prochain, de 14h30 à 18h30, à l’Assemblée nationale (salle Victor Hugo).

INSCRIPTIONS CLOSES – EVENEMENT COMPLET

Pass sanitaire et pièce d’identité en cours de validité obligatoires afin de pouvoir entrer à l’Assemblée nationale

_____________________________________________________________________________________________________

Programme de l’après-midi

Mot d’accueil et introduction par Xavier Moreno, Président du Cérémé

1ère table-ronde : Programmation pluriannuelle de l’énergie d’avril 2020 : une impasse avérée ?

  • Olivier Appert, ingénieur et conseiller au Centre Énergie & Climat de l’Ifri
  • Michel Doneddu, membre du Bureau de l’Institut de Recherches Economiques et Sociales, ancien secrétaire confédéral de la CGT
  • Bruno Ladsous, co-secrétaire du Collectif Toutes Nos Energies Occitanie Environnement, administrateur du Cérémé
  • Jean-Louis Ricaud, senior advisor, Assystem

Questions-réponses avec la salle

2ème table-ronde : Limites et nuisances des énergies renouvelables intermittentes : une prise de conscience croissante

  • Christian Arthur, président de la SFEPM
  • Yves d’Amécourt, porte-parole du Mouvement de la Ruralité
  • Jean de Kervasdoué, économiste
  • Brigitte Pistre, maire de Frazé, fondatrice du collectif Vent des Maires

Questions-réponses avec la salle

3ème table-ronde : Les conditions de réussite de la relance du nucléaire : acceptabilité et enjeux industriels

  • Bernard Accoyer, président de PNC France et ancien Président de l’Assemblée nationale
  • Fabien Bouglé, expert en politique énergétique
  • Valérie Faudon, déléguée générale de la SFEN
  • Louis Gallois, président du Conseil d’orientation de PNC France, co-président de la Fabrique de l’Industrie

Questions-réponses avec la salle

Conclusion des débats

Animation et modération de Pierre-Henri de Menthon et Thuy-Diep N’Guyen, directeur de la rédaction et rédactrice en chef de Challenges 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.