Jean-Paul Garraud est désigné rapporteur du projet de loi de programmation pour l’exécution des peines.

Jean-Paul Garraud vient d’être désigné rapporteur du projet de loi de programmation pour l’exécution des peines qui fixe trois objectifs à la politique d’exécution des peines: Garantir la célérité et l’effectivité de l’exécution des peines prononcées (notamment les peines d’emprisonnement ferme, avec la perspective de 80000 places en 2017), renforcer les capacités de prévention de la récidive, améliorer la prise en charge des mineurs délinquants.

Il s’agit de poursuivre dans la voie ouverte dés 2002 avec la loi de programmation concernant la construction et la restauration de centres pénitentiaires, la loi du 10 août 2007 sur les peines planchers, la loi du 25 février 2008 sur la rétention de sureté, la loi pénitentiaire du 24 novembre 2009, la loi du 10 mars 2010 sur la lutte contre la récidive. Lois dont Jean-Paul était déjà le rapporteur ou pour lequelles il était l’orateur du groupe UMP à l’assemblée nationale.

A cette nécessité de faire appliquer toutes les peines d’emprisonnement, s’ajoute celle concernant la poursuite de l’évaluation de la dangerosité, meilleur moyen de lutter contre la récidive et objet du rapport de mission remis par Jean-Paul Garraud au 1er Ministre le 18 octobre 2006, intitulé « réponses à la dangerosité ».

Aujourd’hui, Jean-Paul Garraud est donc en mesure de poursuivre ce travail indispensable :

  • pour faire progresser notre Droit,
  • pour assurer l’exécution des décisions de Justice,
  • pour protéger les victimes
  • pour prévenir la récidive.

Jean-Paul Garraud est Député de la Gironde, Secrétaire National de l’UMP à la Justice et Conseiller régional d’Aquitaine.

1 commentaire pour “Jean-Paul Garraud est désigné rapporteur du projet de loi de programmation pour l’exécution des peines.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.