La farce du cuvier : quand le Front de Gauche perd son « AOC »

Pendant cette campagne des cantonales, le Front de Gauche avait accolé à ses nombreux logos « GAUCHE AOC (Appellation d’Orgine Contrôlée) ». A l’issue du 1er tour, puis lors de l’élection du Président du Conseil Général, l’AOC s’est transformé en vin de table, et les belles idées politiques ont laissé la place à des discussions de comptoir !

Pour sauver le siège du PC à Bègles, le Front de Gauche a rejoint le groupe majoritaire au Conseil Général de la Gironde. Les 3 élus communistes ont fusionné avec le groupe socialiste. Le PC conserve une Vice-Présidence. Il conserve ses bureaux, ses attachés et secrétaires. Et pour cause, le tout est financé sur l’allocation des moyens dévolu au groupe socialiste. Les belles idées s’arrêtent où débutent les contingences financières…

Ainsi, les deux formations qui avaient fait campagne l’une contre l’autre, avec des étiquettes différentes, faisant croire au citoyen qu’elles avaient des programmes différents, se sont-elles retrouvés assemblées, comme avant les élections, dans la même cuve. Aujourd’hui, les deux Formations siègent de nouveau ensemble, « pour le meilleur et pour le pire« . Comme le chantait Georges Brassens dans une chanson un brin satirique : « Mourir pour des idées, d’accord, mais de mort lente. D’accord, mais de mort lente. »

Hier après midi, dans le cuvier, la gauche soi-disant « AOC », a rejoint la majorité. L’assemblage y aura gagné quelques anthocyanes, mais n’a rien gané en saveur. Comme chacun sait, lorsqu’on mélange les AOC le breuvage devient du vin de table !

Et dire qu’il y a quelques jours encore le FRONT DE GAUCHE et le PS nous reprochait de ne pas porter d’étiquette !

A lire aussi sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.