« La Lanterne » : Année d’élection, année de désinformation !

La_Lanterne.jpgLe week-end dernier, « La Lanterne » a été distribuée dans les boîtes aux lettres. Ce 5ème numéro traitait de la gestion de la commune… L’homme qui juge de notre gestion dans ce journal n’est autre que celui qui s’occupait des finances de la commune de 2001 à 2008, et qui a été remercié par la population en 2008. Autant dire que si la question n’était pas aussi sérieuse, cela prêterait franchement à rire…

En effet, rappelons que fin 2008, la dette consolidée de la commune était d’environ 3,3 millions d’€uros (Commune + CCAS + Transports + Assainissement, en investissement et en fonctionnement).

En effet, quelques jours après notre élection nous avons du réaliser un Crédit de Court Terme de 300000 € pour assumer le paiement des charges de fonctionnement (ce crédit n’a été remboursé qu’en 2010), nous avons du réaliser un emprunt de 240000€ pour financer l’extension de la station d’épuration qui était construite mais pas financée, et nous avons du faire un emprunt de 100000€ pour changer le bus communal car ce dernier ne passerait pas le contrôle technique !

640000€ d’emprunt en 2008 pour faire face à l’urgence, dans une commune déjà très endettée, c’était le cadeau de départ de nos prédécesseurs ! Les Sauveterriens ne s’y étaient trompés : aucun d’eux n’avait été réélu !

Par ailleurs, nos prédécesseurs nous avait laissé une dette « en nature » : des tracteurs usés, une épareuse fatiguée, des toitures poreuses (Mairie, Trésorerie, Maison rue St Léger, Ecoles) …

Ajoutons à cela que le Syndicat Intercommunal des Transport avait lui un « trou » à combler de 80000 €. Un tâche qui a été assumée par Sandrine Combefreyroux et le comité syndical pendant ces 6 dernières années. Et que le Syndicat Intercommunal du Collège avait oublié de demander au Conseil Général le remboursement d’un trop perçu de TVA pour une somme de 28000 € ! Ce que Benoit Puaud a fait et obtenu quelques mois plus tard.

Comme quoi, on peut avoir failli dans sa tâche et continuer à donner des leçons !

Pendant ce mandat (2008-2014), nous aurons fait baisser la dette consolidée de la commune de 1 million d’€uro environ. Dans le même temps, nous n’avons pas augmenté les taux d’imposition, ni augmenté la plupart des tarifs municipaux afin d’aider les familles dans la crise (restauration scolaire, loyers à la RPA, …).

Pour autant, nous avons réalisé un certain nombre de chantier : rénovation de la Mairie qui est désormais accessible pour les personnes à mobilité réduite (elle est d’ailleurs en couverture de La Lanterne !), rénovation du bureau de Poste de Sauveterre (ce projet faisait partie de notre programme en 2008, bien avant l’existence de La Lanterne !), rénovation de l’Hôtel de France, rénovation de la « Maison de Camille », restauration du patrimoine propriété de la commune (Portes, Eglises), création d’un nouvelle office du tourisme, etc …

Pour autant, nous avons réorganisé les services municipaux, équipé le secrétariat d’ordinateurs connectés à internet, changé un certain nombre de matériels, embauché des agents municipaux pour réaliser, nous même, un certain nombre de travaux, nous avons augmenté les subventions aux associations que nos prédécesseurs avaient supprimées… Bref, nous avons mis en place le projet « Sauveterre Ensemble » pour lequel nous avions été élus en 2008.

Bien sur, tout cela a été possible grâce aux nouvelles taxes versées par TIGF, dont la part communale a été touchées en partie, pour la 1ère fois, en 2011 et en totalité en 2012.

Tout les chiffres concernant l’utilisation des recettes de la communes sont disponibles sur le site internet de la commune, en totale transparence, depuis le début de notre mandat.

  • Les budgets communaux prévoient l’ensemble des dépenses et des recettes de la commune pour l’année civile (du 1er janvier au 31 décembre). Ils peuvent être ajustés en cours d’exercice par une ou plusieurs décisions modificatives. Le budget comprend deux sections : la section de fonctionnement et la section d’investissement.
  • A l’intérieur de la section de fonctionnement une part des recettes est « épargnée » afin de couvrir le remboursement de la dette et financer une partie des investissements, c’est l’excédent de la section de fonctionnement.
  • Les budgets municipaux de Sauveterre-de-Guyenne se composent d’un budget principal (budget communal) et de deux budgets annexes (régie des transports et assainissement). Le budget autonome du CCAS (Centre communal d’action sociale) se compose lui d’un budget principal et d’un budget annexe (Résidence pour personnes âgées). Les budgets sont adoptés en séance publiques du Conseil Municipal chaque année au plus tard le 31 mars.
  • Toutes les informations concernant le budget de la commune sont éditées sur le site de la commune, ainsi que l’audit que la municipalité a fait réaliser en 2008, juste après l’élection de la liste « Sauveterre Ensemble ».

Nous n’avons rien à cacher ! Bien au contraire. Car cet argent, c’est le votre, et nous en sommes comptables.

En savoir plus sur le budget de la commune

(photo : résidence de « La Lanterne » à Versailles)


A propos de La Lanterne, journal de désinformation municipal :


A propos de Christophe Miqueu (Front de Gauche), tête de liste « Sauveterre-pour-Tous » :


Sujets similaires ou associés :

19 commentaires sur “« La Lanterne » : Année d’élection, année de désinformation !”

  1. M. d’Amécourt, je vous invite à relire ( ou lire tout simplement) mes réponses aux questions de C. Miqueu car ce que vous avancez sur l’endettement et les problèmes de trésorerie ne résiste pas à l’examen des chiffres et des faits. Ce que j’ai voulu souligner ce sont 3 choses importantes : l’envolée des dépenses sous votre mandat, le manque de programmation des investissements et l’absence de réflexion sur l’utilisation de la taxe TIGF. Vous devriez aussi éviter d’écrire que les tarifs sont restés stables : les tarifs cantine, assainissement et RPA ont bel et bien augmenté en début de mandat. Enfin pourquoi devrais je me taire? Depuis quand les hommes politiques battus à une élection devraient ils rester silencieux? S’il en était ainsi, l’arène politique serait bien calme ! Je doute que le candidat battu en 2012 aux législatives ( ou celui à la présidentielle) reste coi en 2017
    .

  2. Oui, Patrick, un audit est commandé auprès de la DRFIP (Direction Régionale des Finances Publiques), il sera livré dès que les comptes administratifs 2013 seront adoptés, ainsi que le Compte de Gestion de la Trésorerie de Sauveterre.

    Mais en attendant, tous les comptes administratifs de la communes sont consultables sur le site internet dans le global et dans le détail, et ce depuis l’année 2008.

    Merci.

  3. Cher Monsieur Reignier,

    C’est vous qui êtes irrésistible !

    Nous avons dû organiser un conseil municipal extraordinaire 2 semaines après notre élection en 2008, à la demande urgente de la Trésorerie Principale (Ministère des Finances), pour réaliser 300000 € d’emprunt de trésorerie. La commune n’avait plus de quoi payer les salaires et ses factures !

    Nous avons dû faire un emprunt de 240000 € pour payer l’extension de la station d’épuration : des travaux hors de prix (plus de 400000 € !!!) qui n’étaient même pas financés ! Je recommande aux Sauveterriens d’aller visiter le site afin qu’ils se rendent compte eux-mêmes du rapport qualité-prix de cette installation.

    Le bus était usé et ne passerait pas le contrôle technique ! Un achat et un emprunt dans l’urgence de 100000€.

    Mais ce n’est pas tout. Au Syndicat Intercommunal du Collège, vous aviez laissé de coté sans la réclamer au Conseil Général, une recette de 28000€ ! Vous étiez Président me semble-t-il ?

    Au Syndicat des Transports, la nouvelle Présidente Sandrine Combefreyroux a trouvé un trou de 80000€ !

    Quant à votre analyse sur l’évolution du budget de fonctionnement de la commune, la ficelle est tellement grosse !

    Je vous pensais plus honnête.

    Vous faites l’analyse des dépenses de fonctionnement, sans faire celle des recettes de fonctionnement. Vous analysez les « charges », sans vous préoccuper des « atténuations de charges ». Il me semble pourtant que vous avez assisté à la présentation du budget en 2013 ?

    Ainsi, si vous poursuivez honnêtement votre analyse, vous verrez qu’environ 70000€ de la section de fonctionnement sont basculés à l’investissement : cela correspond aux travaux que nous réalisons nous même en régie, grâce au recrutement de personnels qualifiés au sein des services techniques (menuisier, soudeur, électricien).

    Vous verrez que nous avons des recettes de fonctionnement qui correspondent aux aides de l’Etat pour l’emploi de CUI (Contrats Uniques d’Insertion), car pendant ces années, la commune à accompagner et accompagne toujours les citoyens en recherche d’emploi, notamment les personnes handicapées. Il est vrai que durant votre mandat, vous préfériez payer une amende que de recruter du personnel handicapé (le minium légal est de 6% des effectifs).

    Enfin, vous verrez que des sommes importantes nous sont reversées en recettes lorsque des personnels sont absents pour maladie, car nous avons renégocier les assurances mutuelles de toute la commune. Ce qui nous permet de recruter des personnels remplaçants.

    Vous oubliez aussi de dire que la commune assume de nouvelles charge avec la réalisation des passeports, un service au citoyen qui est utile mais qui coute à la commune. La compensation de l’Etat pour ce service rendu est de 5000€ par an.

    L’année prochaine, il y aura en plus le coût de la réforme des rythmes scolaires que nous ne comptons pas facturer aux citoyens.

    Voilà cher Monsieur, ma réaction à votre interview. Je ne vous reproche pas de parler du budget. Je vous reproche de faire mentir les chiffres, en n’en présentant qu’une partie à dessein.

    La vérité c’est que nous avons diminué la dette communale (Commune+CCAS+Transport+Assainissement) de 1 million d’€uro, sans augmenter les taux d’imposition.

    Je vous trouve admirable et irrésistible, car je me souviens qu’en 2008, lorsque Madame la Trésorière a présenté le travail d’audit que nous avions commandé, vous lui avez expliqué qu’elle avait tord et que vous aviez raison ! Et aujourd’hui, vous êtes dans le même schéma.

    En tout cas, merci d’avoir écrit sur ce blog. Cet article en réponse à votre Lanterne aura permis ça ! J’espère avoir ainsi éclairé la votre.

    Bien sincèrement.

    Yves d’Amécourt

  4. Monsieur Reignier a le droit de s’exprimer comme tout le monde…

    Monsieur Reignier aurait pu aussi se présenter au deuxième tour des Municipales en 2008 (2 sièges à pourvoir) et donner une voix d’opposition légitime.

    La liste de Monsieur Teulet sur laquelle il figurait a préféré jeter l’éponge en déclarant forfait…

    Citoyennement vôtre !

  5. Bonjour.
    Il est des explications qui valent leur pesant de … voix ! !
    Commentaire: Le combat des municipales est ouvert ! Après quelques rounds d’observation, ce premier passage des opposants dans les cordes donne les points aux sortants qui mènent donc à la marque ! !
    Électoralement.

  6. Monsieur d’Amécourt,

    Que répondez-vous à Monsieur Reignier lorsqu’il vous parle de « l’absence de programmation et d’utilisation de la taxe de TIGF » ?

    Merci.

  7. Marie,

    Non seulement l’équipe de Pierre Teulet qui se représente aujourd’hui devant les électeurs a « jeté l’éponge » entre les deux tours et a retiré ses candidats, mais dans les jours qui ont suivi elle a refusé de siéger dans les commissions municipales comme nous lui propositions.

    Quelques mois plus tard, elle a refuser notre invitation de tenir les bureaux de vote.

    Ajoutons à cela qu’un certain nombre de membres de cette équipe ont laissé tombé du jour au lendemain les associations dont ils s’occupaient, notamment le comité de jumelage.

    Un certain nombre d’entre eux, ou de membre de leur famille, depuis 2008, refusent tout bonnement de dire « bonjour » ou traversent la rue pour ne pas avoir à le faire !

    Lire dans « La Lanterne » que nous avons clivé Sauveterre et que eux seront les candidats du rassemblement, est pour le moins troublant….

    Mais tout cela, les Sauveterriens le savent bien.

    Merci.

  8. Thomas,

    Nous avions parfaitement anticipé l’arrivée de taxes nouvelles avec l’implantation de la station de compression TIGF. Même si le montant est supérieur à ce que nous avions imaginé.

    Mais la commune a reçu ce nouveau produit, pour la 1ère fois en 2011 et non pas en 2007 comme le laisse imaginer la Lanterne.

    C’est pour cette raison que la plupart de nos projets ont été lancé depuis cette date. Ce n’est pas de la précipitation, c’est au contraire de la programmation.

    Nous avons consacré les 1ère années de notre mandat à préparer les projets, en attendant l’arrivée des nouvelles recettes pour pouvoir les réaliser.

    C’est pour cette raison que les travaux les plus importants ont lieu depuis 2011.

    Nous ne pouvions pas dépenser de l’argent que nous n’avions pas. D’autant qu’il fallait aussi rembourser la dette laissée par nos prédécesseurs = 3,3 millions d’€).

    C’est ce qui s’est passé pour la poste : un projet que nous avons lancé dès le lendemain de notre élection en 2008 avec le Délégué Régional de la Poste, à Bordeaux ; Lire aujourd’hui que c’est grâce à la mobilisation de « La Lanterne » que la Poste a été restaurée, alors que son rédacteur habite à Sauveterre depuis 2010… Lire qu’une pétition a été signée, alors que nous ne l’avons jamais reçue en Mairie. Cela prête plutôt à sourire… Car des multiples pétitions dont parle La Lanterne, nous n’en avons reçu aucune !

    Toutes leur belles promesses risquent bien de finir au même endroit que leur pétitions : dans un tiroir !

    Merci pour votre question.

  9. Bonjour Monsieur d’Amécourt,

    Je viens de terminer la lecture de ce très long texte. Beaucoup de choses déjà réalisées, beaucoup de projets à venir… Beaucoup de liens, vers d’autres articles de votre blog.

    Ceux qui disent que vous ne communiquez pas ne doivent pas savoir se servir d’un blog tel que le votre…

    Bravo à vous et à votre équipe.

    Thomas

  10. Merci 🙂

    Sur ce sujet de la concertation et de la communication, le discours de nos opposants tombe à plat !

    Lorsqu’ils étaient aux affaires, ils n’étaient pas des modèles de concertation… C’est le moins que l’on puisse dire…

    . Chaque année ils faisaient des « réunions de quartier » où il n’y avait personne, tout juste le Conseil Municipal.

    . Il n’y avait pas de site internet communal comme aujourd’hui, où tout est publié : comptes, comptes-rendus, échos des cité, articles d’information,…

    . Il n’y avait pas de réunions « bilan et projet » comme nous les organisons chaque année au moment des vœux, avec chaque année entre 100 et 200 personnes ; Les nouveaux habitants peuvent venir y rencontrer les anciens ;

    A Sauveterre, chacun peut faire part de ses questions au Conseil Municipal, et les questions sont inscrites à l’ordre du jour ; Pas besoin de pétition pour cela ! Chaque lettre reçue en Mairie, fait l’objet d’une réponse personnelle ou publique ;

    Je lis dans les journaux que ‘La Lanterne’ prétend avoir « remis le débat au cœur de la ville ». Mais sur les sites internet de son promoteur, de l’association qu’il préside (Place au Peuple), il est impossible de poster un commentaire ! C’est un débat à sens unique. A sens unique aussi sont les pétitions qu’il fait signer et qui ne sont jamais remises à la Mairie !!! Elles restent dans un tiroir !

    Et puis, est-ce un débat que de s’en prendre au Maire et à son nom de famille ? Est-ce un débat de reprocher au curé de la paroisse sa façon de prier ? Est-ce un débat de critiquer toujours, sans jamais proposer. La Lanterne n’élève pas le débat, elle le rabaisse !

    Tout cela c’est de l’agitation pour se faire mousser.

    Lors des dernières élections municipales, la liste du Maire sortant n’a pas présenté de candidat au second tour. Déçue du score du 1er tour (17 élus pour nous – zéro pour elle), elle a jeté l’éponge. Et aujourd’hui, les mêmes candidats viennent se représenter devant le peuple en disant qu’ils souhaitent le débat ! Mais pour débattre ils auraient dû se présenter en second tour en 2008 ! En 2008 ils ont refusé le débat et la démocratie, ils ont refusé de se présenter. Ensuite ils ont quitté les associations de la commune. Comme si leur présence dans ces associations n’avait qu’un objectif : les élections ! Et maintenant, ils viennent nous dire que notre équipe a « clivé » Sauveterre ! Mais c’est eux qui clivent Sauveterre, à chaque élection.

    Sur ce blog le débat est ouvert, depuis le début. Sur ce blog, il y a plus de commentaires que d’articles.

    Sur le site internet de la Mairie, le débat est ouvert. Les commentaires sont nombreux.

    A la Mairie, mon bureau aussi est ouvert. Je reçois tout ceux qui en font la demande au secrétariat. J’aide chacun selon mes possibilités à résoudre ses problèmes, à répondre à ses questions. Je reçois les nouveaux habitants qui se présentent.

    Je fais tout cela avec plaisir depuis 2008 comme Maire de Sauveterre, et depuis bientôt 10 ans, comme Conseiller Général.

    Je le fais avec une équipe formidable ! Je les remercie du fond du cœur pour leur soutien et leur sens du service. Ensemble, nous sommes dans l’action, avec passion.

    Merci Thomas pour votre message.

    Yves d’Amécourt

  11. Merci Yves pour ces précisions. Ceux qui te connaissent le savent, le débat et les échanges sont au centre de ton mode de fonctionnement. Sans clivage, sans œillères, sans « force d’autorité » : Débattre dans l’intérêt commun !
    La réflexion et le partage sont aussi des qualités que tu mets en avant, comme l’empathie et la solidarité. De 2008 à aujourd’hui, avec ton équipe, vous avez fait avancer Sauveterre en écoutant, en discutant, en prenant des décisions et en restant « clair ».
    Nous avons été tous ensemble pour Sauveterre. Cela fait partie des raisons pour lesquelles je te suis dans une équipe qui me semble homogène, équilibrée et dynamique. Tout ce qu’il faut pour continuer à avancer et à débattre.
    Bien à toi
    Laurent

  12. Monsieur Reigner,

    vous parlez aisément et sans retenues de liberté de parole dans le débat démocratique. C’est bien un détail, mais un détail qui mérite d’être corrigé :
    Il n’est pas possible, si je ne m’abuse (et je peux me tromper) de commenter vos brillantes interventions sur ledit blog de la liste « Sauveterre pour tous ». Hors, vous n’avez de cesses que de vous targuer d’une approche et d’une proximité citoyenne, qui sur la toile me semble quelques peu dérisoire, voir inexistante. Pour les gens qui habitent loin c’est bien dommage.

    « Enfin pourquoi devrais-je me taire? » dite-vous ? Et bien, pour votre gouverne, à Sauveterre comme sur ce blog, vous avez un droit de parole libre, ajoutez à cela un droit de poster un commentaire, utile au débats public, si cher à Y.d’Amécourt.

    La politique de l’auto-censure c’est vous qui vous l’êtes infligée en 2008, alors évitons les sarcasmes d’un ambitieux et prétentieux ancien maire-adjoint.

  13. Je viens de terminer la longue lecture de ton article.Bravo à toi et à ton équipe, persuadée que la nouvelle gardera la même ligne.Nul doute que les électeurs de Sauveterre ne s’y tromperons pas en vous permettant de continuer votre travail ! Bonne chance à tous !
    Amicalement.
    Ta suppléante.

  14. M. D’amécourt,

    vous avez dit il y a quelques semaines, qu’un audit sur les finances avait été demandé, où est-il?
    Personnellement, j’aurais bien aimé en avoir connaissance avant de mettre mon bulletin dans l’urne dimanche…

    Merci
    Marie

  15. Bonjour Marie,

    Comme je l’ai répondu à Patrick un peu plus haut, l’audit est commandé auprès de la DRFIP (Direction Régionale des Finances Publiques) il sera publié dans les jours qui viennent et servira de base au travail du Conseil Municipal pour les 6 ans qui viennent. Mais il ne sera pas réalisé avant le vote de dimanche prochain.

    Par contre, vous pouvez dores et déjà trouver les comptes de gestion et compte administratifs qui ont été réalisés par la TRESORERIE, depuis 2008, et qui sont en ligne sur le site de la Commune.

    <a href= »http://www.sauveterre-de-guyenne.eu/post/2012/06/24/Prsentation-des-budgets-communaux » title= »http://www.sauveterre-de-guyenne.eu/post/2012/06/24/Prsentation-des-budgets-communaux »>http://www.sauveterre-de-guyenne.eu…</a>

    Le compte de gestion 2013 sera mis en ligne dans quelques heures.

    Vous y trouverez aussi l’AUDIT qui a été réalisé au début du mandat, et 2008, et qui traduit la gestion de ceux qui nous critiquent aujourd’hui.

    Nous n’avons rien à cacher. La commune de Sauveterre est une des communes de FRANCE qui propose le plus de documents sur son site INTERNET, et cela depuis 2008. La transparence est notre mode de fonctionnement.

    Il n’y a pas de démocratie sans un partage de l’information.

    Lundi 10 mars nous avons voté le compte de gestion 2013 et le budget 2014 en séance publique. Monsieur Miqueu n’était pas présent et c’est bien dommage. Il se serait rendu compte que toutes ses allégations sur la gestion de la commune sont mensongères. Seule une représentante de sa liste assistait à l’exposé. Je lui ai remis en main propre le document que nous avons voté.

    Ceci dit, Monsieur MIQUEU est tout à fait au courant des disponibilités financières de la commune. Il suffit de lire son programme pour s’en rendre compte : il propose d’offrir à chaque habitant de Sauveterre un « chèque loisir » de 25 € ! Si nous avions mal géré la commune, il ne pourrait pas se permettre de telles promesses.

    25€ x 1900 habitants = 47500 € par an !

    Pourquoi ne pas proposer carément aux électeurs d’acheter leurs suffrages avec l’argent de la commune ?

    Bonne lecture.

    Yves d’Amécourt

  16. Merci de m’avoir répondu,
    mais c’est vraiment dommage que l’audit ne soit pas disponible avant, car je lis le républicain et un article paru le 27 février démontrait que la dette en 2006 était de 964 et 1200 en 2012 alors que la capacité d’auto-financement, passé de 157 à 970 pour la même période… j’aurais bien aimé avoir un son de « cloche » neutre…
    Marie

  17. Bonjour Marie,

    J’ai vu cet article du Républicain. Malheureusement ces chiffres sont pris en cours de mandat.

    Le mandat de Pierre Teulet s’est terminé en 2008. Le notre se termine en 2014. 2006 et 2012 sont intéressant mais pas suffisants.

    Par ailleurs, une commune a plusieurs budgets : le budget principal, les budgets annexes (Transport et assainissement) et le CCAS.

    La dette qui est importante, c’est la dette de l’ensemble des budgets en fonctionnement et en investissement.

    L’article du Républicain est partiel.

    Sur le site de Sauveterre-de-Guyenne vous avez tous les comptes de gestion depuis 2008. Ces comptes sont établis par la Direction des Finances Publiques, ils sont donc politiquement neutres.

    Bonne réflexion.

    Yves d’Amécourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.