La ‘maison de Camille’, bientôt en travaux !

Maison_de_camille_Permis_de_Construire_01.jpg

Maison_de_camille_Permis_de_Construire_02.jpg

Rue Saint Romain, une affiche a été posée sur l’immeuble ‘Maugard’. Il s’agit du permis de construire. Dans cet immeuble acheté par la municipalité, SOLLIANCE HABITAT construira bientôt 7 appartements. Ils seront loués aux salariés de l’ESAT de PUCH (Association Voir Ensemble).

Ce projet permettra de voir réhabilité l’un des plus beaux immeubles de notre Bastide qui abritait autrefois la maison et le cabinet du Docteur Rafin. Les salariés de l’ESAT de Puch trouveront ici une maison dans la Bastide, adaptée à leur handicap (vue, ouïe), proche du centre ville afin de pouvoir faire leurs achats. Ces personnes n’ont pas de véhicule.

Avec ce projet ce sont plusieurs de nos objectifs qui se réalisent.

Le 1er est de trouver une solution d’herbergement pour les salariés de l’ESAT de Puch. L’actuel logement n’est plus aux normes, et est trop éloigné de Sauveterre.

Le 2nd, c’est la réhabilitation des immeubles, en centre ville. Celui-ci était inoccupé depuis la fin des années 90 et ne trouvait pas d’acquéreur. C’est à la fois un objectif de rénovation du patrimoine, et de dynamlisation des commerce en centre ville. Nous pensons que plus les maisons sont habités dans la Bastide, plus les commerçants ont de clients piétons.

Le 3ème est de poursuivre la contruction de logements à loyer accessible à Sauveterre-de-Guyenne. Avec la Petite-Bastide (25 logements), la maison de Camille (7 logements), la rénovation de la Poste (4 logements) et la rue nouvelle (16 logements) , ce seront pendant notre mandat, 52 logements qui auront été réalisés, et/ou, engagés. Ajoutons à ces 52 logements ‘sociaux’ les 8 logements de l’Hotel de France (programme privé), cela fera 60 logements, dont 35 en centre ville !

La ‘maison de Camille’ s’appelle ainsi car les anciens propriétaires ont une fille qui se prénomme Camille et qui est polyhandicapée. Lorsqu’ils ont connu la teneur de notre projet pour leur immeuble, et sa destination pour les salariés de l’ESAT de Puch, ils ont accepté de baisser leurs exigences, et nous leur avons proposé d’appeler cet immeuble ‘La Maison de Camille’.

La municipalité de Sauveterre-de-Guyenne est propriétaire de l’Immeuble. Il est loué pendant 55 ans à SOLLIANCE HABITAT (bail emphytéotique). A l’issue de ce bail, l’immeuble reviendra de plein droit à Sauveterre-de-Guyenne. Le Conseil Général finance cette réhabilitation.

1 commentaire pour “La ‘maison de Camille’, bientôt en travaux !”

  1. Bonjour Monsieur d’Amécourt,

    Aujourd’hui le budget déplacement est en moyenne le deuxième poste de dépenses des ménages derrière le logement mais, en zone rurale ou périurbaine, le budget automobile dépasse 12% du budget annuel des ménages.

    La raréfaction des ressources et la hausse du coût du pétrole accentuent un peu plus la précarité des plus pauvres, mais menacent également des citoyens aux revenus moyens.

    Outre ces impacts économiques et sociaux, les déplacements constituent le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre et de particules altérant la qualité de l’air.

    Quelques chiffres pour la Gironde : 4,6 millions de déplacements quotidiens dont 70% sont réalisés en voiture. 58 % des déplacements en voiture font moins de 5 km.

    Près de 40 % des déplacements en Gironde s’effectuent en dehors de la communauté urbaine selon un modèle qui reste dominé par le « tout automobile ».

    Diversité des besoins des usagers et des territoires, urbanisation, modes de vies, place de la voiture et des modes doux, attractivité des transports collectifs, nouvelles formes de mobilité et nouveaux services doivent alimenter la réflexion pour une nouvelle approche des mobilités dans les territoires.

    Comment limiter la dépendance à l’automobile personnelle ? Comment diminuer les consommations d’énergie et les émissions de CO2 liées à la circulation automobile ?

    La construction, en centre-ville, comme vous le faites à Sauveterre-de-Guyenne est une bonne solution. Vous diminuer ainsi le besoin de voiture et le besoin d’émission de CO2 tout en améliorant le pouvoir d’achat des futurs habitants.

    Le Sauveterrois est décidément un territoire pilote en matière de développement durable.

    Thomas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.