La réforme des collectivités territoriales va-t-elle faire reculer la parité ? Certainement pas !

J’entends dire ici ou là, je lis, que la réforme prochaine des collectivités territoriales va faire reculer la parité homme-femme dans nos élections… Je ne partage pas ce point de vue !

En créant le « conseiller territorial », le scrutin de liste et la parité obligatoire disparaitront pour les élections régionales, pour environ 1800 élus et élues. C’est vrai.

Mais, dans le même temps, le scrutin de liste à la proportionnelle va apparaître dans la grande majorité des 36000 communes de France. En effet, le seuil pour la mise en place de la proportionnelle va passer de 3500 habitants (2800 communes actuellement) à 500 habitants. Ainsi donc la réforme aura pour impact l’élection de dizaines de milliers de conseillères municipales dans la grande majorité des communes de France, celles de plus de 500 habitants.

Or chacun sait que c’est dans les conseils municipaux que naissent la plupart des vocations des élus. En introduisant la proportionnelle dans la majorité des communes, la parité apparaît à la base de la pyramide, dans ce qu’il est convenu d’appeler la « pépinière » des élus de demain.

Ainsi, la réforme des collectivité territoriales fait accomplir un grand pas en avant à la place des femmes dans notre société, car elle introduit la parité à la base de la pyramide politique, dans toutes les cases de l’échiquier de demain.

2 commentaires sur “La réforme des collectivités territoriales va-t-elle faire reculer la parité ? Certainement pas !”

  1. En voilà une idée qu’elle est bonne !!! Encore faudra-t-il trouver des candidates pour être conseillères, j’espère qu’il y en a encore qui ont la foi pour ça…
    Ta « camarade » !!!

  2. Je ne suis toujours pas convaincu par la parité obligatoire, surtout si elle oblige à 50% de femmes car il apparait qu’il est parfois difficile de trouver assez de candidates. Un taux plus faible, environ 30% aurait été suffisant pour enclencher une dynamique permettant de faire évoluer les comportements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.