l’ADSL à Sauveterre

Je me permets d’intervenir simplement ce soir pour remercier tous ceux qui ont œuvré pour que l’ADSL arrive à Sauveterre. Je suis content que les habitants de Sauveterre fassent parti des Français qui seront servis avant l’été 2004. Il nous faut maintenant penser aux 15% de Français qui restent à servir.

Mesdames, Messieurs,

Je me permets d’intervenir simplement ce soir pour remercier tous ceux qui ont œuvré pour que l’ADSL arrive à Sauveterre. Je suis content que les habitants de Sauveterre fassent parti des Français qui seront servis avant l’été 2004. Il nous faut maintenant penser aux 15% de Français qui restent à servir.

Quant on dit Sauveterre, en fait il s’agit de toutes les communes qui sont reliées au Commutateur de Sauveterre à savoir : Sauveterre à 100% , Coirac, St Brice à 61%, St Hilaire du Bois à 86%, 50% de St Felix de Foncaude, St Sulpice de Pommiers à 94% et Daubeze à 35%.

Le 9 août 2004, à l’occasion du raccordement du Commutateur de Rauzan, Mérignas sera à son tour raccordée.

En Octobre, à l’occasion du raccordement du commutateur de Pujols, Ruch sera raccordé.

Dans notre canton, il nous reste à travailler maintenant pour obtenir le raccordement des commutateurs de

  • Blasimon pour desservir Blasimon, Mauriac et Cleyrac.
  • Camiran pour desservir St Martin de Lerm et la deuxième moitié de St Felix de Foncaude.
  • Caumont pour desservir St Martin du Puy
  • Gornac pour desservir Castelviel, Gornac et Mourens

Sur chacune de ces zones il convient d’informer les utilisateurs d’internet afin qu’ils aillent signer la « pétition ». En effet, si 100 personnes raccordées au même central s’engagent à souscrire un abonnement ADSL France Télécom c’est engagé à étudier le dossier.

Je crois savoir qu’une pétition est en route sur le secteur de Blasimon, Cleyrac et Mauriac.

Il restera ensuite à régler le problème des boîtiers multiplexeurs qui existent dans notre région et qui ne permettent pas d’utiliser ADSL…

Pour tous ceux qui ne seront pas connectés fin 2005, soit 5% des Français, il restera les autres technologies tel que le satellite.

Ou bien d’autres technologies qui sont en cours d’expérimentation comme l’accès par le réseau électrique ou par onde radio…

Et puis après le haut débit, il y a aura le très haut débit…

Bref, autant d’autoroutes de l’information qui permettront à nos habitants d’être en relation avec le reste du monde de plus en plus vite!

Alors surfer bien !
Et pour ceux qui ne surf pas encore, apprenez à surfez!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.