Le chevreuil, la ronce et le poirier

la_ronce_et_le_poirier_4.jpgLe chevreuil est gourmand… Au cours de ses agapes gastronomiques il a mangé quelques mûres, une poire et une corme tombée d’un cormier…

la_ronce_et_le_poirier_2.jpg

Puis il a frotté ses bois afin de les libérer de leur velours, contre un arbrisseau, contre un baliveau, qu’il a bien abîmé. Après quelques exercices il est allé se libérer de quelques moquettes au milieu du pré.

Dans les moquettes, les sucs digestifs ont affaibli la carapace des graines de cormier, de ronce et de poirier. Les voilà prêtes à germer avec autour d’elle assez de fumure pour se nourrir et grandir.

C’est ce qui arriva. Au bout de quelques mois, une ronce pousse, la première… Sur les ronces quelques mûres. Et au milieu de la ronce, bien protégé, pousse un poirier. Le chevreuil n’y frottera pas ses bois… Mais voilà pour lui, un nouveau garde manger.

la_ronce_et_le_poirier_1.jpg

Tout près, une araignée a tissé sa toile…

la_ronce_et_le_poirier_3.jpg

1 commentaire pour “Le chevreuil, la ronce et le poirier”

  1. L’abeille qui voulait être Reine !
    Le chevreuil, la ronce et le poirier

    Cher Yves , c’est du  » La Fontaine  » , après tes talents d’imitateur , voila des talents de Poête Satyrique , si on ne t’avais pas , il faudrait t’inventer et tu nous manquerais beaucoup.
    Cordialement.
    Didier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.