Le dimanche 13 janvier 2013: « Tous pour le mariage, Tous à la Manif ! »

Manif_pour_tous.jpg

Ce sont des droits universels de la personne humaine qui sont en jeu. Alors, le dimanche 13 janvier 2013, Tous pour le mariage, Tous à la Manif !

Après le succès des mobilisations locales du mardi 23 octobre 2012, qui ont réuni près de 20 000 personnes dans 75 villes de France, après le succès de La « Manif Pour Tous » du samedi 17 novembre 2012 dans 10 grandes villes de France… Rejoignez la grande manifestation nationale du dimanche 13 janvier 2013 !

Le prochain grand rendez-vous est fixé au dimanche 13 janvier 2013 à Paris, veille du début des débats en commission à l’Assemblée nationale. C’est alors qu’il faut montrer notre mobilisation au gouvernement et aux parlementaires. Le débat en séance publique dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale est prévu pour le 29 janvier 2013.

Les promoteurs du projet de loi ont inventé le slogan « mariage pour tous », mais les Françaises et les Français attendent des réponses aux questions-clés qui ont été posées lors des premières étapes de leur mobilisation :

  • l’intérêt supérieur de l’enfant,
  • la parité homme-femme dans le couple parental,
  • la filiation.

Ensemble, nous pouvons faire reculer le gouvernement sur ce projet de loi.

En savoir plus :

Sur ce blog :

5 commentaires sur “Le dimanche 13 janvier 2013: « Tous pour le mariage, Tous à la Manif ! »”

  1. Manif pour Tous Bordeaux

    Monsieur,

    Pour votre information, le collectif Manif Pour Tous organise une manifestation le samedi 08 décembre à Bordeaux. Toutes les informations sur : <a href= »http://lamanifpourtousbordeaux.blogspot.fr/ » title= »http://lamanifpourtousbordeaux.blogspot.fr/ »>http://lamanifpourtousbordeaux.blog…</a>

  2. Chère Collègue, Cher Collègue,

    Vous avez répondu à l’appel lancé par le collectif des Maires Pour l’Enfance et exprimé votre opposition au projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Soyez très sincèrement remercié(e).

    A ce jour, l’appel « protégeons l’enfance » a déjà reçu le soutien de plus de 17 000 maires et adjoints de toutes les sensibilités politiques, dont 15 présidents d’association départementale et 30 parlementaires. Dans votre département, plus de plus de 250 élus ont signé l’appel des maires.

    La mobilisation est exceptionnelle et elle commence à porter ses fruits. Lors du congrès des maires, le Président de la République a reconnu que le débat était légitime et évoqué pour la première fois l’idée d’une clause de conscience pour les maires.

    Pour autant, nous ne pouvons nous satisfaire de cette proposition, sur laquelle le Président est d’ailleurs revenu le lendemain sur la pression de l’inter-LGBT. En effet, la liberté de conscience qui serait invoquée par certains n’empêcherait pas la célébration de mariages par d’autres, privant des enfants de leur droit à avoir un père et une mère, gommant dans le même temps ces deux termes de notre code civil (voir le projet de loi mis en ligne sur notre site internet).

    Plus que jamais, nous devons amplifier notre mobilisation. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances d’obtenir le retrait du projet de loi et l’ouverture d’états généraux.

    Faîtes signer l’appel « protégeons l’enfance » à votre maire, vos adjoints, vos collègues (en cliquant ici – <a href= »http://www.mairespourlenfance.fr/l-appel-des-maires » title= »http://www.mairespourlenfance.fr/l-appel-des-maires »>http://www.mairespourlenfance.fr/l-…</a> – ou en transférant le mail ci-dessous).
    Parlez-en autour de vous.

    Si vous souhaitez vous mobiliser davantage, faites-le nous savoir par retour de mail, afin que nous puissions prendre contact avec vous.

    Nous vous prions de croire, Chère Collègue, Cher Collègue, à l’expression de nos salutations distinguées.

    Franck Meyer, maire de Sotteville-sous-le-Val (76)
    Nicole Thomas, maire de Bischwiller (67)
    Daniel Delaune, maire de Grand-camp (76)
    Nicole Biard, maire adjointe de Chapet (78)

    <a href= »http://www.mairespourlenfance.fr/ » title= »http://www.mairespourlenfance.fr/ »>http://www.mairespourlenfance.fr/</a&gt;

  3. La contestation du mariage homosexuel s’amplifie

    L’exécutif inquiet…

    Après le tollé suscité par ses propos sur la « liberté de conscience » pour les maires opposés au mariage des couples de même sexe, le chef de l’Etat a dû se recadrer lui-même.

    Il est en effet revenu sur ses propos pendant sa rencontre avec l’Interassociative Lesbienne, Gay, Bi et Trans (Inter-LGBT) qu’il a reçue en catastrophe pour éteindre l’incendie.

    Ce joli « pas de deux » présidentiel traduit-il la sensibilité de l’exécutif à l’opinion publique suite aux manifestations des 17 et 18 novembre dernier ?

    Des auditions contestées…

    Les premières auditions des différentes associations autour du projet de loi sur le « mariage pour tous » sont vivement critiquées pour leur partialité. Le rapporteur du projet de loi, Erwann Binet, ayant reçu essentiellement des associations favorables au projet de loi et refusé d’auditionner certains « poids lourds » des associations familiales (notamment Familles de France et la Confédération nationale des Associations familiales catholiques).

    Les représentants des principales religions, reçus le 29 novembre à l’Assemblée nationale, dénoncent également un simulacre de concertation. Cette audition s’est en réalité transformée en un véritable réquisitoire contre « l’obscurantisme » de l’Église catholique, principale cible des attaques des députés de gauche.

  4. Et que dire du refus caractérisé d’entendre en audition des juristes sur la question !
    Monsieur Binet aurait répondu à cette question qu’il n’en connaissait pas.
    Depuis il a reçu au moins 500 noms, quand auditionnera-t-il quelques uns de ceux là ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.