Samedi j’étais dans la région de Rouen. L’occasion de visiter les travaux du pont levant qui aura bientôt à Bordeaux, un petit frère, entre les quartiers de Bacalan et de la Bastide.

Le pont levant de Rouen est dans un cadre architectural moins ancien que celui de Bordeaux, puisque le vieille ville de Rouen a été détruite par l’aviation Anglaise pendant la dernière guerre mondiale. Son style est moins élancé que celui du projet de pont levant de Bordeaux, mais sa fonction sera la même.

Projet de pont levant à Bordeaux.

A Rouen, le bruit court que les bateaux de croisière ne passeront pas le pont levant, car ils craignent d’être pris en otage derrière le pont en cas de problème (fonctionnement du système de levage, problèmes sociaux). On s’apprête donc à construire un second quai d’accueil en aval du pont levant…

Dans 1 mois et demi le pont sera opérationnel pour accueillir l’armada.

Les automobilistes, quant à eux attendent le pont avec impatience. Car à Rouen ils sont nombreux ceux qui habitent sur la rive droite et travaillent sur la rive gauche.


Gérard Dutot, Yves d’Amécourt et Gilbert Renard (Conseiller général et Maire de Bois-Guillaume)

Ce samedi dans la vallée de la Seine fut l’occasion pour moi, aussi, de rencontrer mon collègue Gilbert Renard, Maire et Conseiller Général de Bois-Guillaume, chez un ami commun, Gérard Dutot, le dernier agriculteur de Bois-Guillaume que j’ai connu à Paris à la FNSEA. Gilbert Renard a vécu dans notre région pendant 4 ans. Il travaillait à la Caisse d’Epargne où il s’occupait de l’informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.