Le PS plutôt que le FN, sans hésiter.

Dès dimanche soir, alors qu’on me posait la question sur FRANCE BLEU GIRONDE, j’ai répondu qu’à titre personnel, si j’étais dans le cas d’avoir à choisir entre un candidat du PS et un candidat du FN, je chosirirai de voter pour le candidat du PS, sans hésiter.

J’ai dit aussi que c’était « viscéral et que cela concernait l’histoire de ma famille ».

Mon arrière-Grand-Père, Léonel de Moustier, est mort en déportation, il fut fait compagnon de la Libération à titre posthume. Il était député en 1940 et a voté contre les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain le 2 juillet.

Je refuse viscéralement le discours du FN sur les camps de la mort, sur le massacre d’Oradour sur Glane, sur la shoa, sur l’existence des fours crématoires et plus généralement, sur le seconde guerre mondiale.

Alors oui, c’est viscéral. Je ne pourrai jamais porter mon suffrage sur un candidat du Front National. C’est mon histoire, c’est l’histoire de ma famille, cela engage l’avenir de mes enfants.

Ce n’est pas une petite phrase un soir d’élection , ce n’est pas un détail, c’est le fondement de ma vie, je dirai presque, ma raison d’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.