Nous avons sur le secteur du Sud-Gironde un journal hebdomadaire d’information locale. C’est un journal bien fait, lisible, de qualité… Un petit problème cependant, pour « Le Républicain », le plus souvent, la République s’arrête au centre !

Le_republicain_12_11_09.jpg

Dernièrement les 4 Présidents des 4 communauté de communes qui composent le « Pays de Haut Entre Deux Mers » ont signé avec le Président de la Région , Alain Rousset, et la Présidente du Pays, Solange Ménival, un contrat de Pays qui engage notre Pays et la Région Aquitaine pour 3 années. Et bien ne cherchez pas les élus dit « de droite » (à gauche sur la photo). La photo est tronquée ! Pour Le Républicain, la République est à gauche !

Dans le dernier numéro du Républicain : 5 pages sont consacrées à La Réole et au Réolais, 2 pages à Monségur, 1/2 page à Sauveterre-de-Guyenne… Comme si la couverture médiatique était proportionnelle à la couleur politique du Conseiller Général !

Il n’y a pas si longtemps, la correspondante du Républicain à Monségur était aussi, l’attachée parlementaire du Sénateur-Maire (PS) et Directrice de la Communuté de Commune Présidée par celui-ci. C’était plus simple comme ça.

Je me souviens que pendant la campagne des municipales à Sauveterre de Guyenne, le site internet du « Républicain? » avait pris ouvertement position pour soutenir une liste (laquelle me direz vous ?)… J’en avais parlé sur mon blog.. Pas étonnant, lorsqu’on apprend que le webmaster à l’époque était un militant actif du Parti Socialiste local… à l’objectivité toute relative.

Ainsi va la vie : des noms qui disparaissent dans les articles, des photos coupées, des articles tronqués, des interviews qui ne paraissent pas… Le Républicain est un peu le « Libération » local.

Parfois, le manque flagrant d’objectivité prend aux tripes.

Comme cette semaine lorsque Le Républicain se fait l’écho d’un Conseil Municipal hors du commun à La Réole. Un Conseil Municipal où le Maire Socialiste de La Réole (si si c’est vrai) demande d’adopter à son Conseil une amende pour sanctionner l’absentéisme des personnels de la commune !

  • Sur la forme, le Conseil Municipal d’une commune n’est pas compétent pour prendre ce genre de décision. C’est la responsabilité du Maire.
  • Sur la forme, cette mesure est tout simplement illégale : un employeur -public ou privé – n’a pas le droit de sanctionner financièrement l’absentéisme ! Sur quelle base le ferait-il ?

L’article est en page jointe, l’ensemble se passe de commentaire ! D’ailleurs, « le Républicain? » n’en fait pas !

absenteisme_La_Reole.jpg

9 commentaires sur “Le Républicain ?”

  1. Et si la cause de cet absentéisme était lié à une problématique de gestion de personnel, de respect d’autrui??
    Est ce que le conseil municipal s’est remis en question sur sa responsabilité?
    Est ce que le Maire souhaite des conflits allant jusqu’aux prud’hommes?
    C’est bizarre tous ces socialistes qui sont comme des rois soleil et qui font la pluie et le beau temps au détriment d’autrui.
    Cela me fait bigrement penser à la gestion d’ une certaine entreprise de services à la personne qui affiche elle aussi un taux d’absentéisme de 54% et qui est dirigée elle aussi par des personnes à consonance socialiste.
    Cherchez l’erreur

  2. Jean-Michel Invernizzi

    Ces effets d’annonce, destinés à créer un faux évènement, finiront, d’où qu’ils viennent, par tuer le sens civique et la confiance dans les élus.
    Quant à la couverture médiatique du local, à quand un journal de centre droit sur le Sud-Gironde? Car en dehors de la création d’un nouveau média, il sera bien difficile d’obtenir un traitement équitable.

  3. Cette situation se retrouve un peu partout où les organes de presse locaux et régionaux, qui par rachat successifs deviennent des puissances dominantes faussent le jeu démocratique, dominent l’information et sous prétexte de donner la voix aux structures minoritaires souvent anarchistes, occultent celles issuent du mouvement démocratique et affiche une partialité antirépubliquaine. Nous aussi, avide de vérité et d’honneté, nous devrions trouver le financement pour contrer cette situation.

  4. Monsieur d’Amécourt,

    je suis forcé d’admettre que, sur certains points, vous avez raison.
    Cependant, étant un fidèle lecteur du républicain, je tenais à vous signaler que ce journal ne possède pas de site web. Donc, il n’a pas non plus de webmaster.
    Vous devriez recouper vos informations…

  5. Message a l’attention de bacarat

    Cher bacarat, vous est il possible d’indiquer plus clairement, de quelle entreprise de services à la personne vous pensez ?

    Merci pour votre réponse.

  6. Cher Yves,

    je l’ai visité et, bien qu’il s’agisse d’un site internet, il s’apparente plutôt à un blog.
    Le journal ne possède pas de site internet consacré à la globalité de l’actualité du territoire pour l’instant

  7. Ce matin j’ai rencontré à l’agence du Répuplicain à Langon, Sonia Carara, chef d’agence, Delphine Decourcelle, journaliste et Alain Marchi Directeur.

    Nous avons parlé de cet article paru sur mon blog. Je m’en suis expliqué.

    Alain Marchi m’a assuré que le Républicain n’avait pas d’option politique et qu’il allait éclaircir la question du « blog » qui n’est en fait pas le blog du Républicain, mais un blog, où figure des tribunes qui paraissent dans le Républicain.

    Il m’a assuré que la perception que je pouvais avoir d’un pournal « partisan » n’était pas fondée et que le journal s’efforçait de garder l’objectivité nécessaire au bon exercice de son métier.

    Enfin, la question de la présence relative du territoire de Sauveterre de Guyenne dans la pagination sera étudiée.

    Un rendez vous convivial et sympathique qui a permis de parler de tous les sujets évoqués ci-dessus. La promesse de nouveaux rendez-vous.

  8. Bravo pour le ton général tant dans la forme que je trouve sobre, écrit en bon français, que dans le fond que je trouve ouvert au dialogue, et beau joueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.