Législatives 2011 : la refonte de la carte électorale est lancée

Toujours 577 députés. Le redécoupage se fera à nombre de députés constant. La création des nouvelles circonscriptions sera compensée par la suppression de circonscriptions dans les départements qui sont le moins peuplés.

La redistribution des sièges se fera selon la méthode employée en 1986 : un siège par tranche de 100000 habitants dans chaque département.

Un article à lire sur le site du FIGARO

2 commentaires sur “Législatives 2011 : la refonte de la carte électorale est lancée”

  1. Encore un cafouillage de SARKOZY. C’est une annonce "tête en l’air" pour un sujet sensible.

    Pourquoi ?

    1- Sur la base de 100 000 habitants, tous les départements devront voir leur nombre de sièges se maintenir ou progresser. Rappelons que la population de 1982 a servi de référence à PASQUA en 1985 sur la base d’un député pour 108 000 habitants. Le diviseur étant plus petit et le numérateur plus grand, c est mathématique. Tous les départements ont vu leur population croître depuis 1982, sauf quelques exemples comme la Meuse, la Haute Marne, les Ardennes mais qui avec 190 000 ou 290 000 habitants et la rêgle d’un élu pour 100 000 habitants verront leur nombre maintenu. Or, il y aura 12 députés métropolitains de moins.
    2- Un département comme la Sarthe avec 550 000 habitants devrait avoir 6 députés au lieu de 5. Or, sa part relative dans la population française a diminué, et donc devrait perdre un élu. Croyez vous que les élus de ce département vont accepté de voir le nombre de leurs représentants passer de 5 à 4 ? je doute.
    3- Beaucoup de départements vont devoir abandonné des sièges. Nous connaissons tous les pouvoirs de lobbying et je doute que cela soit réalisable.
    4- Le système avec un minimum de 2 élus donne une surprime de représentativité au monde rural au détriment des zones urbaines.
    5- La Gironde devrait passer de 11 à 13 ou 14 selon le résultat du rescencement en cours…. La Loire Atlantique de 10 à 13 ou 14. L’Ille & Vilaine de 7 à 10…. Où allons nous trouver ces sièges.
    6- Enfin pour qu’un député soit proche de ses électeurs et de leurs préoccupations. Quel est le sens humain, économique, politique, géographique de la 8ème circonscription de Gironde ?

    LA REGLE ENONCEE PAR MARLEIX NE TIENT PAS LA ROUTE.

  2. Yves d'Amécourt

    Vous avez raison Jacques C.

    Si le nombre des députés est fixé à 577 et si l’on réserve 12 sièges aux représentants des Français de l’Etranger. Comme au 1er janvier, la population française en métropole et dans les départements d’outre-mer était estimée à 62,9 millions d’habitants. Cela signifie que chaque circonscription pourrait totaliser 111 000 habitants. Dans ces conditions, la Gironde, qui totalise 1 341 483 habitants, pourrait avoir 12 députés, contre 11 aujourd’hui. Voire 13 députés si le calcul tient compte du solde migratoire (+15000 hab / an pour la Gironde).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.