L’élection du Président

Hier matin Philippe Madrelle a été réélu Président du Conseil Général de la Gironde avec 49 voix (votants 62, bulletins blancs 13). Comme le signalait FRANCE BLEU GIRONDE, ce matin, et le journal SUD OUEST, l’ambiance était « bon enfant ».

Notre groupe « GIRONDE AVENIR » avait décidé de ne pas présenter de candidat.

Dans l’euphorie de cette 10 ème élection, Philippe Madrelle a oublié de donner la parole au groupe Communiste et au groupe « Gironde avenir », afin que nous puissions comme c’est l’usage, l’en féliciter. Il s’en est excusé ensuite auprès de moi.

Voici donc l’intervention que je souhaitais faire au nom de notre groupe.


Monsieur le Président, Mes chers Collègues,

En ce moment particulièrement solennel, auquel notre doyen Pierre Barrau a apporté quelques accents Gaullien, je voulais vous présenter, au nom du Groupe Gironde Avenir, nos sincères félicitations.

Nous nous associons aux félicitations que vous avez adressées à nos nouveaux collègues, à leurs suppléantes et à leurs suppléants. Nous nous associons aussi, aux félicitations que vous avez adressé à ceux de nos collègues qui ne siègent plus ici, pour le temps et le travail qu’ils ont consacré à notre institution, à leur canton et au département de la Gironde.

A cet instant, vous me permettrez, Monsieur le Président de rendre un hommage appuyé à notre collègue et ancien Président, Nicolas Florian, à la fois pour l’action qu’il a mené dans cette assemblée, sur son canton de Villenave d’Ornon, au sein de notre groupe, et pour l’esprit constructif qu’il a toujours imprimé à nos travaux.

Monsieur le Président vous avez parlé dans votre discours des quelques cantons que vous avez gagné et qui augmentent le nombre de vos sièges dans cet hémicycle… C’est la réalité, en effet, pourquoi la contester ? Mais il serait pour le moins curieux, que la gauche dans cette hémicycle, finissent par sièger, géographiquement parlant, à droite et au Centre ! Notre groupe s’emploiera donc à inverser cette tendance lors des prochains scrutins. Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel…Les deux cantons que nous avons repris cette année à votre majorité (La Teste de Buch et Blaye) , sont bien la preuve que la reconquête est possible ! Nous nous y emploierons afin de retrouver un équilibre au sein de cette assemblée qui soit plus proche de l’équilibre traditionnel en Gironde et plus conforme aux habitudes des Girondins.

Quelques mots, Monsieur le Président, mes chers collègues, sur l’esprit qui animera notre groupe et le sens que nous souhaitons donner à nos actions dans cette assemblée.

Nous entendons être une force de « pr’opposition » au sein des différents organes de décision du Conseil Général de la Gironde. Dans cette perspective nous accepterons et assumerons toutes les responsabilités que vous voudrez bien nous confier, dans l’intérêt de la Gironde et des Girondins.
Vous avez parlé dans votre intervention, Monsieur le Président, de votre volonté de « favoriser le jeu collectif ». Et bien dans ce jeu collectif, nous ne souhaitons pas rester sur le banc de touche !

Votre discours a été très riche de propositions, et nous débattrons de ces projets, avec vous, au sein des commissions.

Nous vous remercions d’avoir admis dans votre intervention, que, comme nous le signalons depuis quelques mois, en Gironde, le coût de la décentralisation est compensé par l’augmentation des droits de mutations.

Mais voici quelques points, à titre d’exemple, qui ne figurent pas dans votre projet et que nous aimerions étudier avec votre majorité.

  • La mise en place d’une expérimentaiton du RSA (Revenu de solidarité Active) pour permettre aux RMistes de sortir du « ghetto social » que constitue le RMI.
  • L’ouverture de notre politique gérontologique aux opérateurs privés, sous certaines conditions, afin de permettre de construire plus de maisons de retraite, pour faire face aux besoins.
  • La mise en place d’un véritable « management » des projets de développement durable
  • L’élaboration d’un projet global de diminution du coût de nos routes et de nos infrastructures, pour faire plus et moins cher. Cela passera par une modification de nos procédures d’appel d’offre, et par une révision de nos schémas d’approvisionnement des matières premières.

Nous serons également attentifs au respect de la démocratie interne au sein de notre assemblée, au sein des commissions et nous vous promettons d’être une force de proposition. Nous veillerons à ce que les considérations de politique nationale ne viennent pas entacher nos choix locaux.

Nous serons amenés à critiquer des prises de position, des choix politiques, mais nous ne critiquerons jamais les hommes et les femmes qui constituent cette assemblée. Nous formulons le voeux que l’ambiance qui règne aujourd’hui dans l’hémicycle puisse perdurer lors de nos prochaines réunions.

Voilà Monsieur le Président, chers Collègues, ce que nous souhaitions dire au début de cette nouvelle mandature.

Monsieur le Président, nous vous félicitons pour cette 10ème élection.

Vive la Gironde, Vive la France !

1 commentaire pour “L’élection du Président”

  1. Merci pour cette information mais est-ce une information ?
    C’est un discours que vous auriez pu faire mais que vous n’avez pas fait. Disons alors que c’est votre conception de votre futur rôle. C’est bien d’annoncer clairement les choses.

    Par contre, question transparence, vous oubliez de signaler qu’il est certain qu’un ou deux de vos collègues ont voté pour Madrelle.
    Deux parce que le président avec cette majorité confortable a vraisemblablement voté blanc.

    Un simple oubli cependant ou du travail sur la planche pour le chef que vous êtes. Cela ne commence pas très fort.
    Il faut de l’autorité sur les troupes, Regardez à Barsac, la zizanie où cela mène.
    JFr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.