Les finances pour l’opposition

Lors de son discours de Villepinte Ségolène Royale a dit que si elle était élue, elle souhaitait que la Présidence de la Commission des Finances à l’Assemblée Nationale soit confiée à un élu de l’opposition.

Chiche! C’est une bonne idée que je propose à Philippe Madrelle de mettre en application au Conseil Général de la Gironde dès la prochaine assemblée pleinière! Car comme le dit ce dernier : « Entre dire et faire il y a la place pour la sincérité ».

François Bayrou, lui, veut choisir un Premier Ministre dans le camp adverse.

Remarquez, c’est pratique… En confiant les responsabilités à son opposition cela permet de pouvoir représenter l’alternance aux élections suivantes! C’est une bonne méthode pour se maintenir au pouvoir!!! Il y a du Mitterandisme dans cette Royal-attitude…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.