« L’intérêt de la République, c’est qu’il y ait beaucoup d’hommes qui espèrent »

Nicolas Sarkozy à la Basilique de St Jean de Latran : « Notre pays a changé. Les citoyens français ont des convictions plus diverses qu’autrefois. Dès lors, la laïcité s’affirme comme une nécessité et une chance. Elle est devenue une condition de la paix civile. Et c’est pourquoi le peuple français a été aussi ardent pour défendre la liberté scolaire que pour souhaiter l’interdiction des signes ostentatoires à l’école. Cela étant, la laïcité ne saurait être la négation du passé. Elle n’a pas le pouvoir de couper la France de ses racines chrétiennes. Elle a tenté de le faire. Elle n’aurait pas dû. Je considère qu’une nation qui ignore l’héritage éthique, spirituel, religieux de son histoire commet un crime contre sa culture, contre ce mélange d’histoire, de patrimoine, d’art et de traditions populaires qui imprègnent si profondément notre manière de vivre et de penser. Arracher la racine, c’est perdre la signification, affaiblir le ciment de l’identité nationale et dessécher davantage encore les rapports sociaux qui ont tant besoin de symboles de mémoire. »

Accédez à l’intégralité de cet article sur Lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.