Motion pour la défense du terme de « château »

Lors de la réunion en séance plénière du Conseil Général de la Gironde, hier après midi, le groupe GIRONDE AVENIR, par la voie de Xavier LORIAUD, Conseiller Général de Blaye, a proposé une motion pour défendre les « châteaux » viticoles. Cette motion fusionnée avec celle proposée par le groupe socialiste, a été adoptée à l’unanimité.

La Commission Européenne réfléchit à la possibilité d’autoriser les vins américains à apposer la mention « château » sur leurs bouteilles destinées à l’Europe.
La question devait être abordée le 25 Septembre dernier par le Comité de Gestion de l’organisation commune des marchés agricoles (OCM) et retirée de l’ordre du jour à la demande de Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture.

Cependant, les mots ont un sens et la mention « château » à une signification très précise. Actuellement, la mention « château » désigne un vin AOC, d’Appellation d’Origine Contrôlée, issu à 100% de raisins récoltés et vinifiés exclusivement sur la propriété : un gage de qualité et de traçabilité du vin.

« Château » est donc une mention traditionnelle synonyme d’exploitation viticole, particulièrement utilisée à Bordeaux (il existe plus de 10 000 châteaux viticoles en Gironde) et dans le grand Sud Ouest ; elle est devenue au fil du temps emblématique de la production Girondine, puis de la production française.

En revanche, aux Etats-Unis, les obligations ne sont pas les mêmes, les raisins peuvent notamment provenir de différents fournisseurs et différents pays.

Outre le détournement d’une terminologie française à forte notoriété, c’est une distorsion de concurrence à l’égard de nos exploitations viticoles et une tromperie pour les consommateurs de vin du monde entier !

La Commission Européenne doit défendre le concept de « château » !

Au lieu de copier le concept, les industriels du vin, veulent en prendre le nom ! Nous ne pouvons pas laisser faire.

Cela n’est pas acceptable : question d’étiquette et question d’éthique!

Le cadeau que propose de faire la Commission Européenne aux Etats Unis, serait terrible pour toute l’économie viticole française.

Une telle autorisation créerait un précédent pour l’ensemble des termes synonymes d’exploitation viticole (domaine, hospices, clos, cru…) et cela constituerait une tromperie des consommateurs».

C’est pourquoi, nous, élus du Conseil Général de la Gironde, département viticole par excellence, nous mobilisons pour défendre les « châteaux » et demandons à la Commission Européenne de ne pas brader la mention « château » en autorisant les exportateurs américains à l’utiliser en Europe.

Nous souhaitons que la Commission Européenne entende les arguments avancés par les 15 Etats membres.

Nous demandons au Gouvernement de prendre contact avec tous ses homologues européens pour parvenir, sur ce dossier vital pour la viticulture européenne, à une majorité qualifiée.


Lire à ce sujet sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.