« Où flotte le drapeau comtois, qui que tu sois, tu es chez toi »

le-drapeau-comtois.jpg« Où flotte le drapeau comtois, qui que tu sois, tu es chez toi » voilà un dicton de Franche-Comté qui peut guider les électeurs du Doubs le week-end prochain. Le Doubs, la Franche-Comté sont des terres d’accueil qui ont toujours refusé la xénophobie. Ma grand-mère Louise était comtoise, avec un caractère bien trempé, elle connaissait ce dicton et sa maison était grande ouverte. Elle avait accueilli une famille nombreuse. Elle avait 11 frère et sœurs, elle avait 10 enfants, 42 petits enfants… Son Père Léonel de Moustier, Président du Conseil Général du Doubs, Député avait voté contre les pleins pouvoir au Maréchal Pétain le 10 juillet 1940.

Dans un livre intitulé « 1940, l’armistice trahison« , son dernier fils Henri explique combien ce vote a été pour mon arrière-grand-père Léonel un acte de courage exemplaire et une épreuve terrible sur le plan psychologique. Les pressions politiques de toute part guidaient les élus de la Nation vers l’UNITE NATIONALE autour du Maréchal Pétain. On se souvient ici en Gironde qu’Adrien Marquet, Maire Socialiste de Bordeaux, était devenu Ministre de l’Intérieur dans le Gouvernement de Pierre Laval. Malgré tout, Léonel de Moustier, refusant de suivre ce chemin là a voté « NON » lors de la réunion du parlement à Vichy. Il est entré en résistance. Avec son épouse Jeanne ils ont mis en œuvre ce dicton comtois : « Où flotte le drapeau comtois, qui que tu sois, tu es chez toi » … Et cette devise de la Franche-Comté : « Comtois rends-toi ! Neni ma foi ! »

Léonel de Moustier a été fait prisonnier par la gestapo. Il est mort en déportation à Farge en 1945. Il a été fait à titre posthume « Compagnon de la Libération« . Les valeurs qui étaient les siennes, je les porte aujourd’hui, au plus profond de mon être : dans mon cœur, dans mes tripes, dans ma tête.

Alors si j’étais électeur dans le Doubs, je voterais sans hésiter pour le candidat du Parti Socialiste, dont je ne partage pas les idées pour gérer la France, mais qui est un honnête homme au service de son département.

Interview sur FRANCE BLEU GIRONDE hier après-midi à ce sujet


A lire aussi sur ce blog à ce sujet :

1 commentaire pour “« Où flotte le drapeau comtois, qui que tu sois, tu es chez toi »”

  1. Banco ! Enfin Un Vrai Langage. Enfin un élu qui écrit noir sur blanc ce qu’il ferait et non pas ce qu’il voudrait que je fasse tout en restant flou sur ses propres intentions.
    Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.