Présidence des Maires de la Gironde

Je pense que nous pourrions faire l’économie d’un duel gauche droite ! Pourquoi ne pas renouer avec la tradition qui voulait que le Président des Maires de la Gironde soit le Maire de Bordeaux et qu’il constitue autour de lui un bureau représentatif des Maires de la Gironde ?

La semaine dernière, nous avons appris par le journal Sud Ouest, que Bernard Seurot, le Maire de Bruges, était prêt à se présenter à la Présidence des Maires de la Gironde face à Françoise Cartron, le Maire des Artigues-près-Bordeaux. Dans ce blog, je me suis étonné de cette candidature et de son manque de préparation.

Il me semble que la Présidence des Maires de la Gironde doit se préparer dans la concertation.

Pour être très franc, je pense que nous pourrions faire l’économie, en Gironde, d’un duel gauche droite ! En effet, notre département n’est ni de gauche ni de droite. La plupart des Maires sont sans étiquettes et les autres sont également répartis de part et d’autres de l’échiquier politique.

Dans ces conditions, et puisque Gérard César a annoncé qu’il était « Président de l’Association pour assurer l’intérim d’Alain Juppé », pourquoi ne pas renouer avec la tradition qui voulait que le Président des Maires de la Gironde soit le Maire de Bordeaux et qu’il constitue autour de lui un bureau représentatif des Maires de la Gironde ?

L’association des Maires de France, l’association des Maires de la Gironde, sont des associations qui doivent s’affranchir des querelles partisanes. A l’heure où la commission Balladur se met au travail pour réfléchir à l’avenir des collectivités locales, avec un tour de table pluraliste, à l’heure où le Préfet Idrac demande qu’on débatte de l’évolution des frontières de nos Communauté des Communes, ne serait-il pas plus opportun pour la Gironde, de se doter d’une instance plurielle qui puisse engager les débats de fond, sans parti pris, dans l’intérêt de tous ? Pour ma part, c’est mon souhait. Je pense que nombreux sont les Maires de la Gironde qui pensent de même.

J’appelle de mes vœux une réunion entre Alain Juppé, Gérard César, Françoise Cartron, Bernard Seurot, et le bureau de l’association des Maires de la Gironde, pour voir si un tel scénario est possible.

11 commentaires sur “Présidence des Maires de la Gironde”

  1. COEURDEROY vincent

    Quant on a une personnalité et une autorité morale du niveau d’Alain Juppé, maire de Bordeaux, pourquoi ne pas renouer effectivement avec la tradition?
    La présidence des maires de Gironde doit être consensuelle. Elle mérite mieux qu’une démarche qui pourrait relancer des tensions bien inutiles après l’épisode des sénatoriales.
    Restons calmes !
    Vincent Coeurderoy – élu de Mérignac

  2. theron marie france

    te suis à bloc sur ton idée de la composition du bureau de l’association des maires de gironde.
    l’association des maires de la gironde doit être un lieu de travail , de convivialité ,et non ,un lieu de rivalités politiques.Un maire, qu’il soit de droite ou de gauche est confronté aux mêmes problèmes. il lui est bénéfique d’en débattre avec ses collègues qu’il peur retrouver au sein de l’ association des maires. Voilà le vrai but de l’association !
    Oui, faisons tout pour se retrouver et s’entendre.

  3. effectivement, mon cher Yves le manque de concertation et de consultation amène souvent désodre et contestation; peut-être cela te rappelle -t-il les conditions dans lesquelles tu as organisé les municipales de Langon depuis ton fief. A bon entendeur, salut. Didier SENDRES

  4. Dominique CLAVIER

    Je souscris à ta proposition. La réflexion que nous devons mener sur l’évolution des collectivités locales MERITE une INSTANCE ou l’écoute, l’échange et la concertation prendraient le pas sur l’affrontement bloc contre bloc.

  5. Nous aussi nous avons à Cahors fait remplacer le plan d’arrachage pour les vignes hautes à plus de 4000 pieds/ha qui commencé en 2010 par un plan de contrôle plus instance.

    Cordialement

    Fabrice Durou

    Président de l’association de défense des vignes hautes et larges à Cahors.

  6. Effectivement, comme tout le monde le sait, le Maire de Bordeaux, apolitique, participerait à cette non appartenance à droite ou à gauche …. C’est bien connu ! Pourquoi orienté le choix en amont comme vous le proposez ? En tout cas, cette proposition ne semble pas recueillir l’assentiment de votre collègue de Langon qui lui a appris à vous connaître contrairement aux autres élus encore bien naïfs devant vos petits arrangements entre amis

  7. Effectivement, Alain JUPPE est à mon sens le mieux placé pour présider l’association des maires de la Gironde. Il est le maire de la ville la plus importante du département, et il s’agit d’un enjeu collectif plutôt que partisan.
    Reste à savoir si la logique est partagée par tous les bords !

  8. Pourquoi ne pas prendre comme président le maire de la plus petite commune de Gironde ?
    Ou pensez-vous, vous qui prétendez défendre le monde rural, que le maire de Lartigue (44 habitants) ou celui de Castelmoron d’Albret (4 ha) sont moins méritants que celui de Bordeaux ?

  9. La seule question : franchement à quoi sert une association des maires de Gironde ? Un bureau, des frais de fonctionnement…

    Pourquoi pas une association des premiers adjoints de Gironde ….

  10. Cher ami,

    Le commentaire de Mr Sendres du 12 novembre sous entend bien des choses…
    A tel point que le journal Sud Ouest bien informé de l’actualité de votre blog, reprend dans la rubrique « Le Pieton » du 13 novembre l’évenement
    dans un climat qualifié « ambiance ».
    Cordialement

  11. Ce blog accueille tous les commentaires, du moment qu’ils sont respectueux… Ce n’est pas pour cela que je cautionne tout ce qui est écrit !

    Je suis très flatté que D.S. pense que c’est moi qui ai organisé les élections à Langon, mais ce n’est pas la vérité. Loin s’en faut : à cette période j’étais surtout occupé à faire campagne à Sauveterre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.