Présidentielles 2022, et si on parlait du projet de société ?

Une nouvelle carte de France isochrone autour de 8 grandes métropoles, de 350 villes moyennes et une revalorisation des centres-bourgs

Six propositions pour mettre nos territoires au cœur du débat !

Territoire en Mouvement (TEM)

Dans une campagne présidentielle qui, malgré les crises à répétition, s’intéresse davantage aux postures et aux modalités qu’aux enjeux de société, Territoires en Mouvement (TEM) propose six mesures innovantes et audacieuses pour faire des territoires le socle d’un nouveau projet de société.

Avec son manifeste « La Promesse des territoires », TEM traçait les contours d’une nouvelle société, telle que les Français la dessinent aujourd’hui : à la fois enracinée et ouverte au monde ; sensible à l’environnement et à la qualité de vie ; en recherche d’une nouvelle offre de services publics mieux distribuée et plus moderne.

Pour Jean-Christophe Fromantin, Président de TEM, Maire de Neuilly-sur-Seine, qui depuis plus de 10 ans travaille sur ces enjeux : « Nos territoires sont le point de départ des grands défis économiques, sociaux et écologiques que nous devons relever. Par la proximité, ils fondent la confiance et la mobilisation nécessaires à l’action politique ; par la diversité de leurs ressources, ils stimulent la compétitivité dont l’économie a de plus en plus besoin ; par leur diversité et leurs cultures, ils incarnent la qualité de vie à laquelle chaque Français aspire … »

Les six propositions de TEM pour les territoires :

  • Une nouvelle carte de France isochrone autour de 8 grandes métropoles, de 350 villes moyennes et une revalorisation des centres-bourgs ;
  • Un investissement de 80 Mds d’€ – via la création d’un Livret d’épargne régional – dans les infrastructures de mobilité, les équipements publics et les entreprises de l’économie réelle ;
  • Le redéploiement des politiques de formation et d’emploi au plus près des bassins de vie, gérées par les régions, pour « travailler là où nous voulons vivre » ;
  • La création d’une Assemblée des territoires – en lieu et place du Sénat – pour fixer un nouveau cadre de co-construction et de contractualisation entre les territoires et l’État ;
  • Un effort de revalorisation culturelle et patrimoniale, avec un dispositif de suramortissement pour tous les investissements qui participent directement d’une meilleure compétitivité de notre économie ;
  • Un fléchage d’une quote-part du financement public de la vie politique vers les élus locaux, pour engager de nouveaux talents, moderniser l’action publique et oxygéner enfin le débat d’idées.

Le projet et les propositions ont été travaillés par le Comité d’orientation de TEM composé d’élus et de personnalités issus de différents secteurs et régions. J’y siège en tant qu’ancien élu de Gironde (Conseiller Général, Maire, Président de Communauté des Communes et Conseiller Régional) et comme porte-parole national du Mouvement de la Ruralité.

L’ensemble de notre projet et nos propositions sur www.territoiresenmouvement.com

Relations-presse : Laurence Michelangeli : 06 81 10 26 65

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.