Promesse n°54 : « maintenir pour la durée du quinquennat le montant des dotations à leur niveau actuel » (François Hollande)

Le_compteur_tourne.jpgC’était la promesse n°54 du candidat François Hollande : maintenir pour la durée du quinquennat le montant des dotations au collectivités locales (communes, communautés de communes, départements, régions) à leur « niveau actuel » (NDLR: le niveau de l’année 2012).

Malgré cela, le gouvernement envisage pour le seconde fois en quelques mois, de demander aux collectivités locales (communes, communautés de communes, départements, régions) un effort supplémentaire de 1,5 milliard d’euros d’ici à 2015 pour financer le crédit d’impôt compétitivité (CICE).

D’un côté une baisse des dotations pour financer la politique de compétitivité du gouvernement, de l’autre des réformes, telle la réforme des rythmes scolaires, dont le coût va peser exclusivement sur le budget des collectivités locales… nous sommes bien loin des promesses de François Hollande !

Pourtant, on entend pas Alain Rousset dire un peu partout, comme il le faisait en 2010 : « L’Etat nous fait les poches »… On ne voit pas non plus de panneau sur le boulevard du Maréchal Juin, avec un compteur figurant « la dette de l’Etat envers le Conseil Général de la Gironde ».

Autre temps, autres moeurs. En politique l’indignation est une valeur relative !

On a beau tendre l’oreille, l’Etat n’annonce aucune mesure d’économie pour lui même.

Lire sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.