Dans un rapport remis aux députés, la Cour des comptes préconise une réduction du nombre de bureaux de poste ! C’est curieux, pendant ce temps les autres banques n’ont de cesse de développer leur réseau de proximité !!! La cour des comptes est-elle bien là dans son rôle ? A-t-elle toutes les données en main pour être aussi affirmative ?

Dans un rapport remis aux députés, la Cour des comptes accuse les bureaux de poste d’être un «handicap» concurrentiel pour la Banque postale. La Poste compte actuellement 14.665 points de contact avec la population et 13.000 bureaux proprement dits.

Dans son rapport sur «La création de la Banque postale et ses deux premières années de fonctionnement», la Cour des comptes préconise de réduire le réseau pour augmenter les atouts concurrentiels de la Banque postale.

Selon des extraits publiés par l’AFP, le document assure que «le réseau, dans sa configuration actuelle, constitue un handicap pour l’ensemble des activités commerciales de La Poste». Il préconise donc «un réseau resserré».

Bien que l’établissement public ait entamé une rénovation et une modernisation en profondeur de son réseau bancaire, la Cour des comptes estime que «s’il répond à des préoccupations d’aménagement du territoire et de préservation du tissu économique en milieu rural, le réseau dans sa configuration actuelle de 13.000 bureaux, constitue un handicap pour l’ensemble des activités commerciales de la Poste». «Un réseau resserré (…) suffirait aux activités commerciales et conjointes du courrier et de la Banque Postale». Au nom de l’efficacité économique, la Cour des comptes préconise donc la fermeture d’une partie des guichets des bourgs et hameaux pour recentrer la Banque Postale sur des centres plus importantes. La Cour propose aussi d’éviter que la banalisation du livret A ne laisse à la Banque postale, née en 2005, que les «populations à risque», et se plaint que «le coût moyen des fonctionnaires employés par La Poste reste supérieur à celui des salariés de droit privé».

En conclusion, le rapport de 72 pages considère que «la réforme de 2005 ne constitue qu’une étape», la filiale bancaire étant «pénalisée de manière concurrentielle par des singularités liées à son mode de fonctionnement qui repose sur une étroite symbiose avec le groupe La Poste».

C’est curieux, pendant ce temps les autres banques n’ont de cesse de développer leur réseau de proximité !!! La cour des comptes est-elle bien là dans son rôle ? A-t-elle toutes les données en main pour être aussi affirmative ?

3 commentaires sur “Soyons vigilants !”

  1. Ce sont vos amis au gouvernement qui ont mis à mal les services publics en général et la Poste en particulier, et ce n’est certainement pas fini. Vous préconisez maintenant d’être "vigilant" ???

  2. Yves d'Amécourt

    Cher JC

    Vous devriez vérifier la véracité de vos propos… Si vous avez observé la fermeture de services publics dans votre environnement, mettez une date sur cette fermeture et demandez vous quel était le gouvernement à cette époque…

    Tout ceci est beaucoup plus compliqué que vous le sous-entendez ! Ne soyons pas manichéens…

    Yves d’Amécourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *