« Trop de loi tue la loi »… : la jungle législative

Dans un article du 23 janvier 2007 le Monde revient sur l’exaspération des députés devant l’amoncellement des lois nouvelles… Quel Président, quel gouvernement, aura le courage, pendant 1 législature, d’entrer dans un processus de délégifération : Cesser d’écrire des lois nouvelles, se donner 5 ans pour en supprimer, vérifier la bonne application de celles qui restent… Afin que l’on puisse dire de nouveau « nul n’est censé ignorer la loi » !

Début janvier, les députés UMP manifestaient ouvertement leur exaspération devant l’amoncellement de propositions de lois encore en suspens qu’il leur était demandé de voter d’ici au 22 ou 23 février, date de la fin des travaux avant la campagne présidentielle. Consigne du gouvernement aux parlementaires de la majorité : pas d’amendements, votez les textes tels quels ! « C’est de l’abattage », entendait-on dans les couloirs de l’Assemblée.

Accédez à l’intégralité de cet article sur Lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.