Un hebdomadaire pas si « Républicain » !

Le journal « Le Républicain », une fois de plus, en période électorale, organise à sa manière la communication me concernant ! L’agenda de campagne de Martine Faure (PS) est publié avec minutie, le mien ne l’est pas ! Ce n’est pas faute de communiquer, chaque semaine, les dates de réunions que nous organisons, un peu partout sur chacun des 9 cantons de la circonscription. Mais pour « Le Républicain », la république se résume à la gauche.

Ainsi la surface occupée par l’information de chaque canton, dépend de la couleur politique du Conseiller Général qui y est élu ! Une tradition.

Ainsi, le Républicain s’autorise à sortir du champ des photos, les élus de droite ! Cette semaine, « Le Républicain » fait état des commémorations du 8 mai à Sauveterre-de-Guyenne. La photo, prise par Daniel Testet, a été méticuleusement découpée par la Rédaction, afin que je n’y sois pas ! Je sais que Daniel Testet, le correspondant local n’est pas capable de cela. Un Maire absent lors des commémorations dans sa commune… J’y étais pourtant ! Vive la République !

Ainsi sont les méthodes du Républicain et de son Directeur Délégué Alain Marchi, un « ami personnel » de Philippe Madrelle comme il le précise lui-même. Et puis, sans l’aide financière du Conseil Général de la Gironde, « Le Républicain » n’existerait pas. Enfin, faut-il rappeler que Le Républicain est la propriété personnelle de de Jean-Michel et de Martine Baylet, Président du Parti Radical de Gauche, candidat aux Primaires Socialistes. Vive la presse libre !

La déonthologie, chère à la presse écrite, s’arrête à la porte des amitiés politiques. La bonne conscience journalistique s’arrête à la porte des considérations économiques !

J’avais eu l’occasion d’écrire à ce sujet, sur ce blog, deux articles. Alain Marchi avait souhaité me rencontrer pour en parler. Les choses s’étaient arrangées. Mais en période d’élection, les vieux réfexes ressurgissent…

Au sujet de Jean-Michel Baylet Président du Parti Radical de Gauche, candidat aux Primaires Socialistes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.