Une vérité qui dérange…

C’est la première fois que le Nobel s’intéresse au CINEMA ! L’année prochaine, on pense donner le Nobel au réalisateur de « la Planète des Singes » pour lutter contre le risque de prolifération nucléaire.

Al Gore vient d’obtenir le prix Nobel de la paix. Comme tout le monde de façon unanime s’en réjouit…j’ai tendance à vouloir tempérer cette joie mondiale ! Cette vérité me dérange !

Al Gore, était Vice-Président des Etats-Unis lorsque Bill CLINTON était Président. L’un et l’autre, ont refusé de signer le protocole de KYOTO…On fit souvent porter le chapeau de la non-signature du propocole de KYOTO à Georges BUSCH, mais en fait, c’est à Bill CLINTON et à Al GORE qu’on la doit.

Pourquoi les Etats Unis ont refusé de signer ces accords ? Si je me souviens bien les raisons en étaient les suivantes :

  • A l’époque le réchauffement climatique était observé etl’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère aussi mais on n’avait pas fait le lien scientifique entre les deux. C’est toujours le cas aujourd’hui. Les ordinateurs ont fait des calculs savants mais les savants n’ont pas accrédité les modèles qui ont permis les calculs. Et pour cause: tous les mécanismes ne sont pas connus. Cette hypothèse est une hypothèse informatiquement validée.
  • Les Américains souhaitaient que l’on prennent en compte les 3 moyens de lutter contre l’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère : la diminution des émissions, l’augmentation du stockage et la poursuite de la recherche sur le cycle du carbone, notamment le rôle de la mer et des nuages.
  • Les Américains étaient contre le principe des « permis de polluer ». Le gentil « si tu pollues, tu payes », qui deviendrait au fil du temps « si tu as de quoi payer, alors tu peux polluer »…

Depuis lors, la position des Etats-Unis est devenue une position ultra-minoritaire et le protocole de KYOTO est devenue la pensée unique. Al GORE est devenu le chantre du protocole de KYOTO et de la théorie du Chaos !

Dans un film intitulé « Une vérité qui dérange », il distille, au milieu de vérités établies, des mensonges éhontés qui dérangent plus encore que la vérité qu’ils sont censés servir!

C’est bien le droit d’Al GORE de nous faire réagir, de nous faire réfléchir, en poussant certains raisonnements jusqu’à l’absurde, pour contrer la pensée dominante. Mais cela le place dans le domaine de la fiction… Une autre chose est de donner à cet homme le prix Nobel de la Paix ! Car quand une fiction devient la pensée dominante, labellisée « Nobel », elle devient dangereuse !

Comme pour tempérer ce Prix et ne pas accréditer trop rapidement les thèses d’Al GORE, on l’a attribué, concomitamment au GIEC, ce groupe de Scientifique, qui sous l’égide de l’ONU travaille sur le climat et son évolution.

En effet, le dernier GIEC qui s’est réuni à Paris, projette une hausse du niveau de la mer de 18 à 59 cm en 100 ans. Ceci est confirmé par les observations précises du Satellite TOPEX POSEIDON qui met en évidence une montée du niveau de la mer de 3,2 millimètres par an, soit 32 centimètres par siècle… quand Al GORE prédit une montée des eaux de 6 ou 7 mètres ! Voilà bien une vérité qui dérange…

C’est la première fois que le Nobel s’intéresse au CINEMA ! L’année prochaine on pense donner le Nobel au réalisateur de « la Planète des Singes » pour lutter contre le risque de prolifération nucléaire.

Sauvons la planète ! Mais pas comme ça !!!


En savoir plus en surfant sur deux sites qui ne pensent pas la même chose, mais qui tous les deux s’appuient sur les travaux du GIEC :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.