Vous avez dit clientèlisme ?

Ce matin Gilles Savary était l’invité l’Alain Pagès dans la cadre de la campagne pour les cantonales partielles de Talence les 8 et 15 juin prochain.

J’ai été très agacé par cette intervention pour plusieurs raisons.

Le première est que Gilles Savary c’est présenté au conseil Municipal de Talence pour en démissionner … En somme, les électeurs se sont donc rendus aux urnes pour rien ! Puis il a démissionné de son mandat de Conseiller Général pour se représenter quelques jours plus tard … au Conseil Général! Alors qu’il aurait pu démissionner de son mandat de député Européen d’Ile de France. La question de l’élection partielle de Talence ne se poserait pas aujourd’hui. En 2009, ont lieu de nouvelles élections européennes, il aurait pu être de nouveau candidat !

Le seconde est que Gilles Savary en veut vraisemblablement à la loi sur le non-cumul des mandats qui l’a contraint à démissionner… Mais il oubli de rappeler que ceux qui ont voté cette voté cette loi, sont tous ses amis(*) qui le soutiennent aujourd’hui !!!

Enfin et c’est le plus grave, dans cet interview, Gilles Savary prononce les mots suivants : « Comme je suis un proche de Philippe Madrelle, le Président du Conseil Général, il faut que les Talençaises et les Talençais sachent qu’ils auront plus de subvention! ». Ce genre de diatribe est proprement scandaleuse ! Nous ne sommes pas dans un république bananière ! Qui peut croire aujourd’hui qu’il y aurait une Gironde à deux vitesses avec d’un côté les cantons dont le Conseiller Général est proche de Philippe Madrelle et de l’autre un Conseiller Général qui ne l’est pas… Tout cela est faut. Tenir ce discours est indigne d’un candidat républicain et démocrate !

Alors bonne chance à Dominique Iriart !

(*) La loi sur le cumul des mandats a fait l’objet de débats houleux au parlement et la lecture des compte-rendus vaut le détour… Il y eu 2 lectures à l’assemblée nationale, 2 lectures au sénat, une commission mixte paritaire, une saisine du Conseil Constitutionnel avant son adoption le 5 avril 2000 (Loi 2000-295).

Ecouter l’interview de Gilles Savary sur France Bleu Gironde

1 commentaire pour “Vous avez dit clientèlisme ?”

  1. Ca donne une image bien triste de nos institutions. Bien sur, être proche de la majorité au Conseil Général ou au Conseil Régional doit permettre ponctuellement de mieux porter et défendre un dossier. A condition de ne pas tomber dans la prévarication. Quant à en faire l’ARGUMENT électoral principal, on atteint le dégré zéro de la politique. A nouveau, certains membres des forces de gauche qui se targent de représenter la morale en politique n’hésite pas à fouler aux pieds leurs principes pour essayer de remporter une victoire. Sommes-nous revenus à la distribution des indulgences pour les pécheurs repentis qui soutiendraient le candidat PS?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.