3 médailles d’argents à St Martin du Puy

Le 9 décembre 2006 à St Martin du Puy. Remise de la médaille d’honneur Régionale,
Départementale et Communale à trois personnalités : Robert Luiz, Jean Cassany et Marcel Bernard.

. Pour connaître toutes les médailles d’honneur cliquez ici.

  • A Robert Luiz :

Robert Luiz est né chez lui, ici, à Saint Martin du Puy le 25 avril 1932. Si nous lui remettons cette médaille aujourd’hui, c’est que Robert Luiz a été conseiller municipal de 1965 jusqu’en 2001, soit pendant près de 36 ans ! De plus, de 1983 à 2001 il fut adjoint. Comme Conseiller Municipal, Robert Luiz a servi les habitants de Saint Martin du Puy au coté de 3 Maires : Monsieur Labrousse, Monsieur Bernard et André Gouache. Son intérêt, au conseil Municipal allait vers la voirie et vers l’entretien du patrimoine communal.

Après avoir fréquenté l’école de St Martin du Puy, Robert Luiz devient titulaire d’un brevet agricole en 1952. Il se marie en 1957, le 10 août, avec Jeannette Touzeau de St Ferme. Ensemble ils sont métayers d’une petite exploitation de 9 ha de vignes et 4 ha de terres. Aujourd’hui l’exploitation a beaucoup grandie ! Ils auront 2 enfants : Christian qui est né en 1961 et Rosy qui est née en 1966. En 2001, sa fille Rosy lui a succédé au conseil Municipal.

Robert Luiz aime faire des affaires. Acheter, vendre, échanger, il connaît toutes les bornes qui délimitent les parcelles d’ici ou là… Il aime les remembrements à l’amiable. « Tiens si j’achetais la parcelle qui se vend à coté de chez untel, la bas, peut-être qu’il pourrait m’échanger la parcelle qui me touche ici. Et s’il n’en veut pas je lui proposerai le bois qui touche chez l’autre, contre son bois de là. ». Un bois par-ci, une vigne par là, un taillis…ça peut toujours s’échanger ! Mais en cette matière Rosy précise la philosophie de son père : « Ce qui est logique n’est pas toujours possible, et ce qui est possible n’est pas toujours logique »

Et puis les bois, c’est aussi des lieux pour la chasse à la Palombe. Et la Palombière pour Robert Luiz, c’est sacré ! Les autres chasses ce n’est pas pareil… Comme dit son fils Christian : « la chasse il y va pour promener son chien ! »

Aujourd’hui il se passionne pour les tracteurs. Acheter des vieux tracteurs, les restaurer, les revendre. Et puis il n’oublie pas la pêche. La lecture du SUD OUEST, tous les jours. Robert Luiz aime bien savoir ce qui se passe ici ou là. Il aime apprendre et donner des nouvelles.
Voilà décrit le personnage de Robert Luiz que nous honorons aujourd’hui d’une médaille d’argent. Un homme qui a commencé avec pas grand-chose et dont ses enfants disent : « si on a ce que l’on a, c’est grâce à lui ». Quel plus beau cadeau faire à ses enfants aujourd’hui, que de leur transmettre un travail, quand le travail devient si rare ?

Pour ma part, j’ajoute que Robert Luiz est un ami de ma famille. Depuis tout petit j’ai assisté avec mon frère Antoine, aux conversations qu’il entretint avec mon Père. Ces deux là se ressemblent assez.

En honorant Robert Luiz, nous honorons aussi, une épouse, deux enfants et 4 petits enfants.


  • A Jean Cassany

Jean Cassany nous a quitté le 6 décembre 2003. Nous honorons aujourd’hui sa mémoire et sa famille : son épouse Rosa, Son fils Philippe et son petit fils Jérôme.

Jean Cassany était bien connu et apprécié de tous.

Jean Cassany est né à St Martin du Puy le 28 octobre 1926, il y a tout juste 80 ans.

Voici ce que l’on pouvait lire sur le journal le Républicain dans l’édition du 19 décembre 2003 : « Cet homme de cœur, droit, ouvert à tous, n’a jamais quitté sa commune de St Martin du Puy sauf pour son service militaire effectué en Algérie ».

Il a été conseiller municipal, pendant très longtemps, de 1953 à 1995… 42 ans ! Il a servi trois Maires : MM Labrousse et Bernard et André Gouache. Il a assumé ses fonctions avec dévouement, notamment au sein de la commission voirie.

C’était un vigneron passionné toujours attaché à la qualité de son vin. Les plus anciens se souviennent des vins liquoreux de la famille Cassany, qui étaient dignes de certains Sauternes. Les vins rouges étaient aussi excellents.

En 1993, la propriété rejoint la cave coopérative de Mesterrieux qui accueillera avec bonheur des raisins réputés pour leur grande qualité.

Jean Cassany était aussi un chasseur de talent. Le gibier à plume était son préféré : le faisant, les grives, les bécasses… Il aimait aussi la pêche traditionnelle en rivière : pêcher la truite dans le secteur de Sauveterre, où la pêche du brochet à Biscaros… Ces moments de chasse et de pêche, il les partageait souvent avec son petit-fils Jérome. Tous les deux étaient très complices. Cette complicité était cimentée par une admiration réciproque.

En honorant le souvenir de Jean Cassany, aujourd’hui, nous faisons certainement ressurgir dans la mémoire de chacun, ici, quantité de bons souvenirs glanés au contact de cet homme de passions, qui a servi St Martin du Puy pendant 42 ans ! Pour ces services rendus nous lui remettons la « médaille d’argent communale, départementale et régionale ».


  • A Marcel Bernard.

Nous allons honorer maintenant une figure de St Martin du Puy et une figure de la filière agricole et viticole régionale.

Marcel Bernard est né en 1926, à St Martin du Puy. Il a épousé Maguy Deniard, qui est issue d’une famille d’agriculteurs de Messac en Bretagne. Sophie et moi nous connaissons un peu Messac car l’une de nos Belle Sœur est originaire de Messac.

Marcel Bernard a fait ses études à PURPAN, l’école supérieur d’agriculture de Toulouse. En 1951 il reprend l’exploitation familiale. Dans les années 70 l’exploitation s’agrandit.

Il est actif dans plusieurs organismes agricoles. En 56/57, il œuvre pour la mise en place du cadastre viticole, qui évoluera plus tard vers le CVI que nous utilisons aujourd’hui.

De 1967 à 1984 il est membre du bureau de la Cave Coopérative de Sauveterre.

De 1970 à 1974 il est Président du Groupement de Développement Agricole.

De 70 à 77, Président du centre de Formation des Techniciens Agricole du Château de Beauséjour, à Gironde S/Dropt.

Ces dernières années, peu avant sa disparition, j’ai eu à deux reprises l’occasion de recevoir un coup de fil de Marcel Bernard.

  • Le premier c’était pour soutenir le combat que nous menions au Syndicat des Bordeaux pour défendre les vignes larges et hautes. Marcel Bernard m’avait alors expliqué ce qui avait aboutit dans les années 60 à la mise en place de la méthode dite « Lenz MOZER » du nom de l’agronome Suisse, qui a le premier mis en évidence que l’important pour faire des vins de qualité, ce n’est pas tant le nombre de pied à l’hectare, que la surface de feuillage par kilogramme de vendange. Et que dans ce cadre, les vignes larges et hautes, bien menées, permettent de maîtriser les prix de revient.
  • Le deuxième coup de fil, était à propos d’un article que j’avais écrit dans Marianne sur l’effet de serre et l’absorption du CO2 par les plantes. Il voulait que nous nous voyions pour en parler… Mais il est parti peu après.

Marcel Bernard était viscéralement passionné par tous ces sujets. Il avait la connaissance de son métier… « co- naissance » signifie « naître avec »… Il connaissait ces sujet comme s’il était né avec !

Mais si nous l’honorons aujourd’hui, c’est pour les services rendus à la commune de St Martin du Puy, comme adjoint de Monsieur Labrousse de 1953 à 1977. Puis comme Maire de 1977 à 1995. Soit 42 ans au conseil municipal dont 18 ans comme Maire !

Il a appliqué à ses mandats d’adjoint puis de Maire, la même passion que, que celle qu’il a donnée à la viticulture. On se souviendra notamment de la passion qu’il a mis dans la rénovation de l’église. Rénovation accomplie dans les règles de l’art.

Marcel Bernard est aussi un dénicheur de talent. C’est à lui que l’on doit la découverte du Maire actuel André Gouache, qui lui voue une admiration quasiment filiale.

Ces passions il les a transmises à ses enfants.

Pierre Jo et Bruno sont viticulteurs.

Bruno est élu à Saint Martin de Lerm. Tove l’épouse de Pierre Jo est élue à St Martin du Puy.
Tove et Sandrine, les deux belle-filles de Marcel et Maguy ont donné la vie à 4 petits-enfants, qui ont désormais en charge la transmission des valeurs forgées dans ce couple hors norme formé par Marcel et Maguy Bernard.

Pour honorer les services rendus à la commune par Marcel Bernard, et pour honorer son épouse, ses enfants, ses belles filles et ses petits enfants, nous lui remettons la « médaille d’argent communale, départementale et régionale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.