Bordeaux : la plus petite récolte depuis 1991.

millerandage-vigne-merlot.jpg

Grêle pour les uns, coulure pour tous (photo Régis Chaigne), le volume récolté en 2013 pourrait se situer entre 4,2 et 4,5 millions d’hectolitres : une perte sèche pour l’économie Girondine.

Selon les premières estimations du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), la récolte 2013 se situerait entre 4,2 et 4,5 millions d’hectolitres pour la région, soit 20 % de moins que la moyenne décennale. Dans ce contexte, les professionnels s’attendent à un raffermissement des cours sur le marché du vrac. Mais ils s’attendent aussi à des pertes de marché, notamment dans l’AOC Bordeaux, faute de pouvoir fournir.

La faiblesse des récoltes des vignobles bordelais est en grande partie liée à la grêle et à la coulure. Cette coulure est provoquée par les fortes pluies au moment de la floraison de la vigne.

Le président de la CIVB, Bernard Farges, dans un entretien pour Wine-Searcher, estime que la coulure est responsable de 800000 hectolitres de vins de Bordeaux perdus au printemps, et d’environ 200000 à 300000 hectolitres cet été.

Tous les châteaux et vignobles bordelais ont été touché par ce fléau, sans exception.

Sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.